Ce jeu est sorti le 22 avr. 2001, et a été ajouté en base le 22 avr. 2001 par Maître Dolph

édition 1996
Par Jared Scarborough et Don Greenwood
Édité par Jeux Descartes

Standalone

Mille ans en mille heures

C'est toujours la même chose, pour jouer à Renaissance comme à beaucoup d'excellents jeux, il faut n'avoir vraiment que ça à faire, et pendant un sacré moment.
En plus, il faut avoir des (bons) amis qui n'ont que ça à faire, qui aiment ce jeu qui n'a pas tout pour plaire à tout le monde (rien pour le SDJ :-), et qui de surcroît est absolument introuvable à l'heure qu'il est.
Une fois surmonté l'insurmontable, et si l'on a la patience d'assimiler des règles écrites à la façon "gros jeu des années 80", c'est à dire illisibles, si vos amis le sont toujours après vous avoir vu feuilleter fébrilement pendant 2 heures les règles écrites en minuscule avant de jouer le premier tour, on découvre un mécanisme en or, digne du grand Civ (son grand frère). Les rivalités commerciales sont si bien équilibrées qu'il est presque impossible d'enterrer un adversaire par la voie du conflit. La course aux avancées culturelles est vraiment très prenante, la grande Histoire est omniprésente, et si on aime ça on ne sera jamais déçu. Ajoutons que le plateau est très très beau, autant qu'Hannibal, (autre Descartes de la même décénie) et que le jeu atteint des sommes pharamineuses à mesure qu'on le trouve de moins en moins.
Après une partie d'initiation, vaut vraiment le coup si on préfère ça aux jeux d'ambiance.
Pour intello rentier ou érudit retraité.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default