Zombicide
Ce jeu est sorti le 12 sept. 2012, et a été ajouté en base le 18 févr. 2012 par tyramon

édition 2012
Par Nicolas Raoult, Jean-Baptiste Lullien et Raphaël Guiton
Illustré par Miguel Coimbra, Nicolas Fructus, Édouard Guiton, Eric Nouhaut et Mathieu Harlaut
Édité par Guillotine Games et CoolMiniOrNot
Distribué par Millennium et CoolMiniOrNot

Standalone 14 extensions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Mieux vaut être fan de zombies pour apprécier pleinement

Ma première expérience avec Zombicide (avec la boîte Prison Outbreak) a été calamiteuse : trop de joueurs à mon goût pour rester concerné par la partie, un scénario construit comme un mauvais jeu vidéo (exploitation maximale de la surface disponible via une longue chaîne d'interrupteurs pour multiplier à l'envie - et sans grande élégance - les déplacements) et reposant sur un élément de système peu convaincant : les véhicules. Avec pour résultat des joueurs faisant du gymkhana dans la rue pendant que les autres s'ennuient. L'intérêt pour les zombies reste pour moi une source de totale incompréhension mais j'aime bien les jeux coopératifs et le matos est quand même assez chouette, aussi avais-je l'envie de retenter Zombicide dans de meilleures conditions (et en l'espèce avec le jeu de base). Après plusieurs parties je trouve le jeu convenable mais sans qualité particulièrement remarquable. J'ai le sentiment que seuls le matériel qui sort de l'ordinaire et la mode des zombies expliquent sa notoriété. Comme en témoignent d'ailleurs les succès quasiment assurés de tout produit estampillé Z. ou financement participatif de jeux avec une boîte lestée de figurines. Le jeu me semble particulièrement mécanique et répétitif dans son déroulement, avec l'impression désagréable de faire face à un tapis roulant géant qui déverse des zombies ad nauseam. Tout n'est pas négatif : le système de jeu est simple et efficace, avec suffisamment de subtilités pour provoquer la discussion et la réflexion sur la meilleure manière de se sortir d'une situation. Un point qui n'est pas spécialement négatif mais me gêne personnellement : le jeu impose de progresser en groupe pour survivre (parfois très artificiellement puisque le niveau d'expérience le plus élevé atteint par un personnage conditionne le système de génération de zombies), ce qui limite très fortement l'initiative individuelle, et très précautionneusement (ce qui donne régulièrement l'impression de faire du surplace, à défendre et fouiller encore et encore une même salle pour s'équiper décemment). Et le fait qu'un joueur dont le personnage est mort se transforme en spectateur est quand même un vrai problème, surtout s'il quitte la partie prématurément. Bref le jeu est dans le fond assez sympathique mais, sans être fan de zombies, ses défauts et son caractère répétitif risquent de rapidement sembler insurmontables (comme souvent avec les coopératifs de longue haleine rentrer dans l'ambiance est primordial).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default