Meilleur que Between two cities... mais avec un titre à rallonge.

Between two castle of Mad King Ludwig reprend les principes de Between two cities :
- chaque château est construit par les deux joueurs voisins qui coopèrent donc.
- on drafte tes tuiles au cours de 2 manches (et non 3 comme dans Between two cities) : on en choisit 2 et on passe au joueur suivant.
- en fin de partie, on marquera les points du moins bon d'entre les deux châteaux que l'on a construit. Il faudra donc veiller à équilibrer ses deux constructions et ne pas en favoriser une aux dépens de l'autre..

Il s'en démarque par son côté moins familial, plus "expert" (même si le mot me paraît fort).
- Il y a à présent 7 types de tuiles normales (chambres, ateliers, lieux de nourriture, jardins, couloirs, salons et sous-sols) et 3 spéciales, qui chacune permettent de marquer des points de manières différentes.
- Avoir 3 fois, puis 5 fois le même type de salle octroiera des bonus (qui permettront de marquer des points)

Les châteaux seront donc plus difficile à évaluer en cours de partie (le carnet de score est à ce titre bien pensé et bien pratique). Mais il n'y aura pas de forme canonique du château (on ne tendra pas nécessairement vers un carré). C'est donc un jeu qui me paraît plus libre et doté d'une meilleure rejouabilité.

Petit plus : le mode deux joueurs bien pensé, qui manquait à son aîné.

Un bémol cependant : le jeu est livré avec deux inserts de Game Trays. Ils sont censés faciliter la mise en place : chaque emplacement comprend 9 tuiles, ce qui correspond à une main initiale pour le draft : il n'y a qu'à se servir et à jouer. Or, le grand insert ne permet pas de bien caler les tuiles dans leurs emplacements. pour peu que l'on stocke ou transporte la boîte verticalement, les tuiles vont quitter leur logement et se répandre dans l'insert. Il faudra donc tout reclasser et compter avant de jouer. Bref, ce n'est pas pratique. Il aurait fallu que le couvercle doit doté de renforts se logeant dans les emplacements, afin de maintenir les tuiles en place. Pourquoi ne pas y avoir pensé ?

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default