Mécanique…

sur La Havane
6,0

La Havane n'est pas un mauvais jeu. On ne peut même qu'être admiratif devant la mécanique parfaitement huilée du jeu. Sauf que voilà : cette mécanique transparait beaucoup trop… Certains aspects, notamment la construction d'un nombre à deux chiffres pour déterminer l'ordre du tour, même si ça marche très bien, me sautent au visage comme des ficelles trop épaisses dans un spectacle de prestidigitation.

Peu de hasard, peu de thème, tout ce qu'il faut pour inciter les joueurs à réfléchir plus en termes d'optimisation au tour par tour que de jeu et de stratégie à long terme. Et ça, moi, j'aime pas. De plus, certains rôles très agressifs ont comme un gout potentiel de kingmaking, et ça, j'aime encore moins.

Bref, la Havane se situe finalement quelque part entre Citadelles et Caylus Magna Carta, sans réussir, à mon avis, à égaler aucun de ces deux jeux, que ce soit en terme de « fun » qu'en terme de stratégie à construire. Du coup, je préfère conserver les deux autres.

Commentaires

Default