Maya partir avec les dieux...

10,0

Encore un jeu qui confirme que le cru d'Essen 2012 était exceptionnel (et si ça devenait la règle ?). Ce jeu qui reprend les bons systèmes Caylus (les travailleurs) mâtiné d'Agricola (la course au maïs) a réussi à faire émerger un nouveau concept. La trouvaille de l'engrenage sur le plateau vaguement ébauchée par Ora et Labora de Rosenberg est tout simplement énorme. On se trouve ici à devoir gérer le temps des actions, leur possible évolution et leur combinaison sur cinq plateaux qui sont pourtant sur un seul, ce qui démultiplie d'autant leur interaction. Le malheureux joueur se fracasse le neurone d'autant plus, pour son plus grand bonheur de joueur. En plus, le thème est excellemment habité. Ce n'est pas la fin du monde, mais peut-être l'émergence d'un concept ludique. Décidément, le jeu de plateau nous surprendra toujours. Magnifique.

Commentaires

Default