Martin Wallace transforme le laiton en or

10,0

Chaque nouveau jeu de Martin Wallace est toujours attendu avec impatience pour savoir si un nouveau chef d'oeuvre va nous être offert ou seulement un bon jeu.

Brass figure dans cette première catégorie, et s'il ne détrône pas Age of Steam, il se taille sans conteste une place de choix au milieu de tous les jeux qui sortent ces temps-ci et qui sont souvent des déclinaisons des mêmes mécanismes à la mode.

Tout d'abord, Brass c'est un thème cher à Wallace, même s'il peut dérouter plus d'un joueur. La révolution industrielle dans le Lancashire, on peut imaginer plus "sexy", n'est-ce pas ? Mais moi justement j'aime beaucoup. J'apprécie de découvrir certaines anecdotes de notre société au travers de jeux, bien plus que de me voir proposer un énième jeu de pirates ou de conquête/civilisation. Ca change, et ça c'est bien.

Et la mécanique ? Elle est redoutable. Elle est simple: j'ai des cartes lieux et des cartes industries. J'utilise une carte pour faire une action, soit sur le lieu indiqué, soit avec l'industrie indiquée, soit une action sans carte (mais j'en défausse une quand même car c'est la carte qui est le symbole de l'action). Et du coup, elle est aussi très malléable. Les cartes nous guident, mais elles ne forment pas un carcan infranchissable qui nous dicte notre jeu.

Le découpage en deux périodes, une de canaux et une de rails, peut paraître artificel au premier abord, comme pour prolonger la durée de jeu, mais il révèle dès qu'on y joue toute sa force. Lors de la première période on se prépare pour la seconde: sur la carte, sur l'échelle des revenus, voire un petit peu d'avancement en points de victoire. Comme un tour de qualification de course automobile qui décidera de qui partira en pole position. Et la vraie course, c'est la seconde période : là on voit si on s'est bien préparé, et les scores n'ont plus rien à voir avec ceux du premier tour. Une troisième période aurait été de trop, et le jeu a donc la durée parfaite.

Certes, on peut trouver le matériel assez peu esthétique, mais ne boudons pas notre plaisir. Il s'agit bien là d'un très bon jeu qu'il serait vraiment dommage de rater si l'on est amateur de jeu de gestion.

Commentaires

Default