Lunch Money

Lunch Money

Édition 1996
Par Charlie Wiedman
Illustré par Andrew Yates
Édité par Atlas Games
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
20 min
Temps de partie
20,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Marteau, couteaux ou Tuyau? Le chifoumi sanglant...

8,0

…ou comment arracher le dentier de Mémé.
Bref, un jeu de poutrage.
Mais vous n’etes pas Magic ici, non. L’ambiance est moins policées. Moins épique. La, c’est du combat de rue, ou plus précisément un combat de cour de recréation car vous en découdez avec des créatures de la pire espèce : des morveux impitoyables encore étrangers à la notion de Bien et du Mal. Votre quête ? Les sous du goûter des Autres. Et les morpions, they’re looking for blood.
Le jeu peut se jouer facilement jusqu'à 6 avec un set de cartes. Y ajouter un deuxième – ou quelques cartes de l’extension ‘Sticks and Stones’, et vous pouvez vous engager dans une empoignade géante a 10. (et la, faire des équipes de deux peut aider a la fluidité du jeu sans en altérer le plaisir.)
Le design est sympa (les photos flous, bi chromatiques avec des petits textes agrémentant le tout, certains étant très ‘ambiances’. Quelqu’un mentionnait ‘C’est arrive près de chez vous’. Y’a définitivement de ça).
Ce jeu a une bonne part de chance (5 cartes en main à se reconstituer à partir d’une pioche commune), et irrémédiablement vous traverserez des phases ou votre jeu sera désespérant. (ahhh, piocher un jeu sans une seule défense et se dire qu’il va falloir attendre que les 5 zozos a la table aient joue pour changer ça… et généralement, c’est le premier de ses ‘zozos’ qui vous en collent une – jamais une grosse en plus – et que vous devez convaincre le reste de l’assemblée, en déclamant avec le plus de nonchalance possible « Ohohoh, une attaque a 1 ? Mais tu plaisantes très cher ? Tu n’es même pas digne que je riposte. » Sinon, c’est ‘Open Season’ sur vous.). Il est possible de compter les cartes aussi (certaines étant plutôt rares et dangereuses) pour réduire un peu le cote chance, qui cependant ne nuit pas du tout a la partie.
Ce jeu peut nécessiter un poil de diplomatie pour expliquer au conjoint/conjointe/meilleur ami/le microbe-au-fond-qu-on-avait-pas-invité pourquoi on lui poutre la tête avec toutes les Big Combos qu’on ramasse (« j’avais remarqué que tu ne t’étais pas défendue sur la claquouille de Jeremy, alors je me suis dit que tu étais à court d’Esquive. C’est rien de personnel, juste circonstanciel, hein ! »), mais c’est plus du contexte du « hors-jeu ».
Niveau stratégique, les possibilités varient du « a mon tour, je me défausse de x cartes pour piocher un jeu peut-être plus offensif/défensif », « et hop ! Même pas mal, je fais Medic ! » au « Un coup de couteau pour toi, un uppercut pour Mimie et une Big Combo pour le microbe-au-fond-qu-on-avait-pas-invité. ». (Si vous avez moins de scrupules, vous pouvez vous acharner sur une seule et unique personne, ça donne une tension dramatique a la table qui ne retombe pas toujours après la fin de la partie.), le jeu se limitant a deux phases :
1. Action à son tour (ou généralement on en colle une au conjoint/conjointe/ami/micro... enfin vous commencez à saisir le principe, a moins d’être un pleutre … euh je veux dire avoir un jeu pas top-top ou l’on se refait sa main ou sa santé avec les cartes adéquates.).
2. Se défendre, avec possibilité de riposte si on est équipe pour (à noter que l’on peut bâtir son jeu dans cette orientation, - ou plus sournoisement bluffer l’assemblée pour les convaincre que vous etes burné pour une contre-offensive Block+grab+powerplay+Hail Mary pas piquée des hannetons.)
Mais le plaisir du jeu ne vient pas de la subtilité et la complexité des règles. C’est le coté défouloir. Bref « une petit jeu entre amis », sans pretention. Mais avec des tripes sur le parquet.
En revanche, la différence de couleurs entre attaques de base et attaques spéciales étant pas évidentes a discerner, si vous jouez avec des non-anglophones, il vous faudra parfois reprendre certaines actions de vos joueurs, qui commençaient déjà a jubiler d’avoir réussi a placer sa super attaque sur Gégé. Tanpis, il la gardera pour vous.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default