Ce jeu est sorti le 17 mai 2002, et a été ajouté en base le 17 mai 2002 par Monsieur Phal

édition 2002
Par Reiner Knizia
Illustré par François Bruel
Édité par Asmodée
Distribué par Asmodée

Standalone 4 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
Version disponible
17,89€ 19,84€
 Rajouter au panier cette version alternative
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Marrant, varié et distrayant

Voilà comment l'on pourrait résumer Camelot. Marrant car le jeu ne se prend pas au sérieux, ce qui se ressent au travers des graphiques, qui, même s'ils ne sont pas franchement beaux, font bien passer le burlesque des combats. Varié, car les nombreuses cartes d'action permettent de changer le cours du jeu régulièrement et de façon relativement inattendue, ce qui lui assurera sans doute une bonne durée de vie. Distrayant enfin, car le jeu se joue vite et ne demande pas de gros efforts, ni à l'apprentissage des règles, ni pendant les tours d'enchères. Camelot est donc un très bon jeu lorsque l'on n'a que peu de temps, et pas forcément l'envie de se triturer les neurones.

Cela dit, Camelot n'est pas exempt de défauts : le premier, et sans doute le plus important, est que l'on arrive très souvent à avoir plusieurs joueurs qui passent dès le premier ou le deuxième tour de jeu, et se retrouvent donc à attendre la fin du combat avant de pouvoir faire quelque chose de nouveau. Certes, ce n'est pas super long, mais quand même : passer quelques minutes à contempler deux joueurs se battre, on aura vu plus fun ! Du coup, cela casse un peu la dynamique du jeu et c'est d'autant plus dommage que cela arrive de plus en plus lorsque l'on augmente le nombre de joueurs.

L'autre défaut est que, comme dans tout bon jeu de cartes, on peut se retrouver sans jeu, et donc passer à plusieurs enchères de suite faute de cartes pour pouvoir enchérir. Lorsque l'on enchaine 3 fois de suite pioche d'une carte, attente d'une minute ou deux, on s'ennuie quand même un peu.

Au final, faut-il jeter Camelot ? La réponse est clairement non. S'il a quelques petits défauts (mais qui n'en a pas !), il n'en reste pas moins un jeu très agréable dans lequel on sent bien la main du maitre Knizia, ce qui est quand même un gros gage de qualité. La seule chose à laquelle il faut faire attention, c'est éviter de jouer avec des gens qui réfléchissent des heures, ce qui atténuera les défauts sus-cités.

Bon, on se fait un petit Camelot ?

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default