Jarjais
Par Oscar de Curbans
Illustré par Nele Klumpe
Édité par Oscar de Curbans
2 à 4
Joueurs
15 à 120 ans
Âge
~
Temps de partie
20,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Manque un petit quelque chose

6,0

J'ai été très enthousiasmée quand j'ai appris la sortie de ce jeu il y a un petit moment, tellement enthousiasmée même que mon entourage me l'a offert quasiment immédiatement dès qu'il a été disponible !

Si Jarjais est un jeu que j'apprécie, j'avoue avoir été un tantinet déçue par le déroulement de la partie.

Je l'ai testé pour la première fois à deux, et on s'est vite rendu compte que ce mode n'était pas forcément optimal (par rapport aux enchères, et bien à deux le premier prend le risque de se ruiner pour l'enchère majeure, et le second n'a qu'une pièce à donner pour remporter d'office l'enchère mineure... pas très équilibré, ou alors on n'a rien compris !). Quel que soit le nombre de joueur, les phases de commerce finissent rapidement par disparaître (tout le monde refuse de dévoiler le moindre indice, et à force de se récupérer des gravats dont on ne fait pas grand chose, on arrête de proposer) et au final, sur les six ou sept parties que j'ai jouées, personne n'a jamais trouvé la solution complète, car on se retrouve toujours à devoir donner des éléments au hasard.
Par rapport à ça d'ailleurs, j'ai un peu de mal avec le principe de la seconde manche où on rebat les cartes. Au final on a vraiment du mal à tomber sur des cartes qu'on n'avait pas déjà vues dans cette manche, et on a vite l'impression de perdre des tours où on ne récupère que des anciennes cartes ou des cartes qu'on avait vues chez son / ses adversaire(s) avant de peut-être tomber sur un truc intéressant.

Donc voilà, même s'il m'arrive de faire des parties par-ci, par-là, et qu'on ne passe jamais un mauvais moment à jouer à Jarjais, je pense que la mécanique a certainement de gros bugs et que le jeu n'est pas du tout fait pour deux. C'est à regret que je dirais donc "à tester" à ceux qui seraient tentés...

Commentaires

Default