Morrigan

Aucune catégorie
Par Philippe Lecomte
Illustré par Viktor Titov
Édité par Editions Dagda
3 à 5
Joueurs
8 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
25,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Maletar...te dans sa g... moi au chevalier noir

sur Morrigan
10,0

Morrigan est une vraie belle réussite.
Si ce premier jeu préfigure de la qualité des futures sorties des éditions Dagda alors il va falloir attentivement surveiller cet éditeur.

J'ai longtemps hésité avant d'acquérir le jeu. Il est sorti de façon un petit peu discrète et n'avait pas attiré mon attention dans un premier temps. Puis il a bénéficié de critiques élogieuses qui m'ont mis la puce à l'oreille.

En me rendant dans mon magasin préféré j'ai trouvé un exemplaire de démo que j'ai ouvert par curiosité.
Cet exemplaire m'a convaincu d'acheter le jeu.

Cela m'amène a vous parler du matériel.

Commençons par la qualité des cartes. Probablement un défaut de jeunesse. Certains joueurs critiquent leur qualité. Pour ma part je ne pense pas qu'elles s'abiment particulièrement, le problème n'est pas là, en revanche elles ont tendance à coller.
Mais c'est bien là le seul défaut du jeu et pour une première création on peut tout à fait pardonner ce petit détail (surtout quand des protèges cartes à 1 euro les 100 sont dispos sur le marché).

Pour ma part elles sont désormais protégées mais elles l'auraient été quoi qu'il arrive car les illustrations sont tout simplement sublimes.

J'ignore par quel heureux hasard de ses recherches sur internet l'éditeur est tombé sur ce talentueux illustrateur russe, mais c'est vraiment une découverte remarquable et j'espère avoir l'occasion d'admirer ses illustrations sur de nombreux jeux.

Quelle claque. Elles sont tout simplement splendides et bien souvent durant mes parties mon esprit vagabonde dans ce monde fantastique grâce à elles.


Venons en maintenant au jeu en lui même.

Les règles sont très bien écrites, claires pour ne pas dire limpides et ne suscitent aucune interrogations ou aucun bug particulier (du moins jusqu'à présent dans mes parties).

Morrigan est un jeu simple à comprendre, simple à expliquer et qui plaît généralement à tout type de joueurs.
Il est suffisamment simple (et servi par un matériel réduit: uniquement des cartes ce qui facilite la prise en main pour les néophytes - magnifiques mais je l'ai déjà dit non?) pour plaire à des joueurs occasionnels. Il faut dire que l'influence arthurienne du thème aide les joueurs à appréhender ce monde imaginaire, ce qui n'est pas toujours évident pour tout le monde.

Pourtant il est aussi suffisamment subtil pour les joueurs plus habitués.
La gestion de main, le timing et le bluff sont des éléments à prendre en compte absolument si l'on souhaite remporter la partie.

De plus il ne faudra surtout pas rester dans son coin sous peine de voir les autres joueurs filer vers la victoire, ni trop vouloir leur mettre de bâton dans les roues car cela se fera au détriment de votre main et vos tours se résumeront alors à une succession de "je passe".

De plus la durée raisonnable (autour de 45 minutes à 5 moins à 3 bien évidemment) permet d'enchaîner plusieurs parties.

Enfin dernière composante du jeu, l'ambiance. C'est probablement là que le jeu m'a le plus surpris. Il n'a à première vue aucune caractéristique pour mettre une ambiance excellente autour de la table. Et pourtant... durant toutes mes parties, avec tout type de joueur l'ambiance a été excellente. Rires, coups bas, stress au moment d'affronter Maletar sont systématiquement de la partie.

Pour terminer je dirai que depuis que j'ai découvert les jeux de société et que je les fais découvrir à mes amis, ils n'avaient pour l'instant pas passé le cap d'un achat personnel. Du moins jusqu'à Morrigan.

Commentaires

Default