Ce jeu a été ajouté en base le 22 janv. 2019

édition 2019
Par Sébastien Pauchon
Illustré par Julio Cesar
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodee

Standalone

Malάka ! Mais où est passée ma biquette ?

Jeu toujours joué à 4 joueurs et en configuration 2 joueurs en couple, donc aucun test à 3 joueurs. Je trouve le jeu autant plaisant à 4 qu'à 2 joueurs. Je précise que je n'ai jamais joué à Yspahan ce qui apparemment semble fortement conditionner les avis de la communauté.

Mise en place quasi immédiate :
Comme tout bon roll & write, chaque joueur prend une feuille de papier et un crayon (crayon non fourni - à préciser car certains jeux similaires en fournissent).
Ensuite nous disposons les 9 dés blancs et les 3 dés jaunes à côté d'un petit plateau de jeu qui servira à trier les dés et ainsi les actions disponibles pour chacun.

Descriptif sommaire du jeu :
Le premier joueur lance les 9 dés blancs. Il va ensuite trier ces dés sur le plateau de jeu en disposant le(s) dé(s) de plus haute valeur sur l'action "prendre de l'or", ensuite le(s) dé(s) de plus faible valeur sur l'action "recruter une chèvre", ensuite de façon croissante le(s) dé(s) de valeur croissante chacun sur une action de la marchande verte, du marchand violet, du marchand bleu et enfin de la marchande jaune.

Ensuite en commençant par le premier joueur, nous choisissons l'action qui lui semble la plus pertinente (on prend ici en compte le rangée de dés par action et leur nombre pour savoir combien de fois l'action peut être effectuée et surtout PAS la valeur du dé) :
- prendre de l'or ou des chèvres afin de construire des bâtiments donnant des pouvoirs et des points de victoire (PV)
- compter les dés choisis d'un marchand pour remplir une de ses cases de marchandise et ainsi gagner des points de victoire une fois qu'un lot de marchandise est complété

Déplacer l'intendant :
Pour cette action nous prenons en compte n'importe quelle rangée de dés restante mais c'est la valeur des dés qui fera fois pour le nombre de cases pouvant être visitées par l'intendant (4 dés de valeur 3, on pourra déplacer l'intendant de 3 cases uniquement).

Dés jaunes : ce sont des dés que l'on peut acheter pour 1 or (sur un coup uniquement) lorsque c'est à notre tour de lancer des dés afin d'augmenter la probabilité de faire des bons combos. Certaines cases du parcours de l'intendant permettent aussi de lancer des dés jaunes à chaque

Pouvoirs des 4 bâtiments :
Bâtiment 1 => chaque bâtiment construit rapporte 3 PV y compris lui-même donc au maximum cela rapportera 12 PV.
Bâtiment 2 => chaque fois que l'on fait l'action d'1 des 4 marchands nous avons le droit d'ajouter 1 marchandise au nombre de dés associé afin d'augmenter les chances de succès de finaliser un lot de marchandise et gagner les PV en question.
Bâtiment 3 => à chaque action "déplacer l'intendant" vous pouvez appliquer un -2, -1, +1 ou +2 à la valeur des dés sélectionnés.
Bâtiment 4 => à chaque action "prendre de l'or", vous recevez 2 or en plus.

Déplacer l'intendant :
Souvenir du Snake Nokia 3310 pour les plus vieux, vous allez déplacer l'intendant sur la base de la valeur des dés choisis de manière à récupérer des bonus sur la carte (or, chèvre, marchandises, dés jaune ou +1 PV) en vous arrêtant précisément sur la case en question. Comme à Snake, impossible de revenir sur ses pas et ce qui est intéressant c'est de cumuler le nombre d'arrêts dans le parcours de l'intendant afin de maximser ses PV (si parcours complété sur une des trois cases des bords de la carte, alors la règle est : 1 arrêt = 1 PV). A ne pas négliger pour gagner une partie car les scores se cumulent sur l'intendant.

Avis sur le jeu :
Corinth est jeu simple, efficace mais non simpliste. On lance les dés (donc présence de hasard sur le nombre de dés disponibles ou leur valeur). On réfléchit sur les meilleurs combos et les optimisations possibles : dois-je faire l'intendant d'abord ? dois-je construire tous les bâtiments au risque prendre trop de tours dessus ?
La punchline lancée par un ami est devenu instantanément un classique : "biquette ou pas biquette, telle est la question ?" car effectivement contrairement à l'or, un joueur peut se retrouver facilement à sec de chèvre, ou chèvre-sec en fonction des sensibilités.
Un jeu à jouer rapidement entre amis ou en couple avec une mise en place quasi immédiate, un thème grec accueillant et qui apporte suffisamment son lot de choix et de hasard pour s'amuser et y revenir.
Mon seul point de vigilance sur mes prochaines parties concerne la rejouabilité à long terme avec les même joueurs : une tendance semble apparaître dans notre groupe sur le chemin type de la victoire = intendant en priorité + quelques bâtiments mais jamais les 4 + un marchand ou 2 marchands bien optimisés. Après encore faut-il que les dés soient cléments, et ça seule une biquette peut le prévoir.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default