Megawatts - Elektro Manager
Ce jeu est sorti le 6 nov. 2009, et a été ajouté en base le 6 oct. 2009 par Monsieur Phal

édition 2009
Par Friedemann Friese
Illustré par Maura Kalusky
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodee

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Ma petite entreprise

Pas de doute, on est bien ici dans le tudesque. Nul dragon ou bestioles bizarres à dézinguer. On n'est pas là pour rigoler, Monsieur: on travaille, nous.

Avec Megawatts - Elektro Manager, il s'agit d'optimiser au mieux sa petite entreprise avec sa productivité, la main d'œuvre et l'énergie dont les prix n'arrêtent de grimper. C'est tout simple en somme et bougrement bien équilibré quel que soit le nombre de joueurs.

Si la gestion de la concurrence est relativement simple à évaluer à 2 joueurs, ça se complique sacrément à 5, au point qu'il ne vaut mieux pas essayer de tout prévoir, mais plutôt de sentir. Les calculateurs en seront alors pour leurs frais ou vous risquez simplement de les voir tourner en boucle pendant un moment et là, ce sont les non-calculateurs qui en seront pour leur frais.

Très abouti et méga testé, Megawatts - Elektro Manager entre dans le gotha des jeux de gestion; faut pas se tromper sur le produit: c'est vraiment de la pure. Vendu ici et là comme un Funkenschlag "light", il n'est pourtant pas économe en utilisation des "ressources système". Il peut-être est un poil plus court que son ainé, encore qu'à 5 joueurs un peu "perfectionnistes", vous pourrez friser les 3 heures de jeu.

En effet, l'ensemble des mécanismes fait qu'il faut penser l'ensemble d'un tour à rebours, des bénéfices à l'ordre du tour qui arrive en premier, en passant par 5 phases. Encore une fois, si on veut bien faire les choses, il s'agit de cogiter dur; pas de place pour l'improvisation.

Comme le dit lui-même maître Friedmann, pour ne pas vous dégouter définitivement, même pour des joueurs un peu confirmés, il est conseillé de ne pas faire une première partie à 5 joueurs.

Mais quelle que soit la configuration, on ne sort de toutes façons pas du concept "concentré de jus de crâne". Faut aimer; moi, j'adore.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default