Ce jeu est sorti le 16 juin 2001, et a été ajouté en base le 16 juin 2001 par Docteur Mops

édition 1993
Par Richard Garfield
Illustré par Franz Vohwinkel et Bayard Wu
Édité par Wizards of the Coast

Standalone 71 extensions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Ma madeleine de Proust ludique

Ah Magic, que dire de ce jeu, qui restera à jamais mon premier coup de coeur ludique... Nostalgie quand tu me tiens, je me souviens de ces soirées d'été dans une grange au fin fond de l'Auvergne où mes zombies poutraient et se faisaient poutrer par des gobelins ou par des Counterspell fourbasses...

Je tiens à préciser que je suis un joueur de la deuxième génération (2001-2004) qui a découvert le fabuleux monde de Magic avec Carnage et Mirrodin (ah je parle à toi qui a débuté avec Vizzerdrix et qui pensait que c'était une machine de guerre!!) avec un décrochage net dès le bloc Ravnica.

Magic the Gathering est le papa (ou presque) de tous les jeux de cartes modernes, citons parmi les nombreuses notions, inventées ou dérivées de ce jeu :

  • le mécanisme de draft (7 Wonders, Fairy Tales, Medieval Academy...)
  • la notion de construction de deck ou deck-building (Dominion, Thunderstone etc etc...)
  • la gestion de mana pour jouer des cartes (Seasons...)
  • l'activation de cartes (la fameuse inclinaison à 90°)
  • les actions instantanées (éphémères) et les actions uniquement utilisable pendant son tour (rituel cartes à activation)

L'intérêt du jeu provient autant des parties que de la construction et de l'équilibrage de son deck avec les cartes que l'on collectionne (à prix d'or). Ce jeu a donc un aspect créatif qui en fait sa particularité et son attrait majeur selon moi. Quel plaisir d'élaborer ses propres combos et de tester si ses idées et son jeu marchent !!!

Les 5 manas de différentes couleurs viennent orienter également notre stratégie avec pour faire simple :

  • le noir : stratégie agressive (aggro avec des cartes permettant de tuer les monstres adverses)
  • le vert : stratégie invasive (aggro avec des petits monstres qui aident à sortir des grosses bébêtes)
  • le rouge : stratégie agressive (misant sur la rapidité avec de nombreuses cartes (éphémères ou monstres) qui infligent des dégâts directs aux adversaires)
  • le blanc : stratégie longue (nombreuses cartes pour éviter les conflits et augmenter ses points de vie afin de réaliser une stratégie à long terme)
  • le bleu : stratégie de contrôle (nombreuses cartes pour faire vivre son deck et empêcher l'adversaire de poser des cartes.

Une richesse énorme et un système de jeu accessible au plus grand nombre, avec beaucoup d'interactions, de choix et de stratégies possibles et envisageables.

Alors, pourquoi ne plus acheter de cartes depuis 2004, me direz-vous (ou de manière très épisodique) ? Tout simplement du fait que Magic est devenu un hydre à mille têtes qui s'est lui-même mangé la queue :

  • A moins de consacrer totalement son temps et son argent à ce jeu, il est impossible d'être compétitif vis-à-vis de nouveaux joueurs, les nouvelles cartes "défoncent" généralement les cartes plus anciennes (Wizards of the Coast équilibre en cela parfaitement les nouvelles sorties pour que la barque continue d'avancer et que le public ne soit jamais rassasié)
  • La folie financière autour du jeu (je ne pourrais jamais comprendre qu'une carte, qui n'est somme toute qu'un bout de carton, puisse être évaluer à plusieurs milliers d'euros !!!!)
  • L'élitisme autour de ce jeu (t'es riche, t'as plein de cartes, t'es fort à Magic !!)
  • La mort de la créativité des decks depuis la naissance des sites Internet consacrés au sujet. On peut avoir accès facilement aux descriptifs de toutes les cartes (existantes ou à venir) avec les combos existants et une évaluation de chacun d'eux... la création du deck n'a donc plus aucun intérêt, il faut juste aller à la pêche par boîte de booster entière pour obtenir les meilleures cartes que l'on veut et jeter les autres

Voilà toutes les raisons pour lesquelles je n'acquiers (presque) plus de nouvelles cartes et que je ne ressors mon deck que de temps en temps entre amis qui sont surpris parfois par certaines anciennes cartes et les combos associés. Ca fait plaisir (en vieux briscard) de rabaisser la superbe de certains joueurs néophytes ^^.

Magic : The Gathering mérite un 10/10 tellement il est profond, riche et qu'il a révolutionné le monde du jeu au début des années 90. Que de temps passés et de plaisirs pris dans ces longues parties au coin du feu qui ont définitivement ouvert mes chakras ludiques. Dommage que ce jeu et ces principes se soient galvaudés au fil du temps à cause de la nature humaine et de sa culture du profit. La nécessité d'être atteint d'une collectionnite aigüe pour suivre les dernières et multiples évolutions de ce jeu est devenue à mes yeux aujourd'hui rédhibitoire.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default