M

Par Martin Schlegel
Illustré par Buddy Love
Édité par Abacusspiele
2 à 6 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
23,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

M le maudit magnifique

8,0

M cumule avec un talent rare toutes les raisons qui peuvent assurer à un jeu un total anonymat. Son nom, des plus plats et des moins évocateurs, est défi permanent aux moteurs de recherche. C'est un jeu abstrait ce qui d'ordinaire décourage beaucoup de joueurs (moi le premier). Il n'est pas publié par l'une des plus prestigieuses maisons et finalement il est très très (M)oche (cf. bas de page). Pour déplaire aux quelques ludophages qui pourraient faire abstraction de tout cela, il est doté d'une pioche qui induit un certain hasard, propre à démotiver le hardcore gamer de base.

Et pourtant le jeu est bon (enfin je l'aime bien), en effet il faut constamment tenter de tirer le meilleur partie de son placement, gagner plus sur les décomptes, et se placer pour l'avenir le tout en essayant de pourrir l'adversaire (et là c'est très important).

La physionomie du jeu change en fonction du nombre de joueurs, à deux on a le temps de se placer avant les décomptes et donc on va donc réfléchir plus longuement pour se placer au mieux et construire ses angles d'attaque. A beaucoup plus, 5 ou 6, les décomptes peuvent devenir fréquents, et la reflexion
un peu plus vaine puisque le plateau change beaucoup, mais a ce moment il va falloir jongler en essayant de positionner le jeu de manière à être placé dans les décomptes qui vous intéressent et éviter ceux qui pourraient vous être néfastes. Dans des configurations intermédiaires, on va jouer sur les deux tableaux en devant jongler sur le possible cruel retour de baton du décompte.

J'y ai joué en majorité à 5 ou 6, où le jeu est assez rapide, cruel, en même temps assez fun et il faut l'avouer un peu plus hasardeux. J'aime beaucoup son
système simple, évolutif et plaisant. Ce n'est pas le jeu du siècle mais il mérite de sortir de l'oubli...


Note : certains nobles penseurs me signaleront avec raison qu'il faut pas dire qu'un jeu est moche, mais plutot dire qu'on n'aime pas son look. C'est vrai
mais bon honnetement il _est_ moche :-). J'exagere certes un peu, certains (rares) insistent pour affirmer que j'exagere et "qu'il n'est pas si moche que cela, pas beau mais pas si laid". Notons que Buddy Love, n'a ni revélé son vrai nom, ni ne nous a gratifié d'une nouvelle exécution graphique.

Commentaires

Default