Aux Portes de Loyang
Par Uwe Rosenberg
Illustré par Klemens Franz
Édité par Intrafin
1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
45,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Loyang, j'achète !

10,0

LOYANG est le dernier jeu de Uwe Rosenberg édité en France après Bohnanza, Agricola, Le Havre. Sa création est cependant antérieure à celle d'Agricola.

Comme dans Bohnanza et Agricola, on plante des légumes, une obsession...

Il y a 6 types de légumes différents, le matériel est superbe et les illustrations nous immergent dans le thème. On est face à un jeu de gestion dont les similitudes avec Agricola sont perceptibles.

Le jeu se déroule en 9 tours au cours desquels on récolte de plus en plus de légumes : 1 au premier tour, 2 au deuxième etc.. ce qui rend la partie très dynamique.

Ensuite il y a distribution de 2 cartes par joueur à chaque tour (clients permettant de vendre les légumes, marchés pour échanger ses légumes, nouveaux champs ou assistants pour les effets spéciaux).
Le jeu est très tendu, l'optimisation dépend de nombreux paramètres mais principalement du choix des cartes. La mécanique de répartition des cartes bien que moyennement élégante, plonge les joueurs devant des choix cornéliens. La mécanique du "paquet de 2", très réussi elle aussi dynamise l'ensemble.

En fin de tour, chaque joueur peut échanger son cash pour grimper sur l'échelle de la "prospérité" (PV).
Malgré le dynamisme du mécanisme de base, les scores sont serrés jusqu'au dernier tour. Le mode de comptage des PV est très astucieux, et il ressèrre en permanence les positions, aucun joueur ne peut vraiment faire la différence.


Seuls bémols:
- L'intération est assez limitée. Elle est même bridée à 4 joueurs pour ne pas nuire à l'équilibre des cartes sources d'intéraction. On joue un peu chacun "dans son coin" comme beaucoup de productions actuelles.
- Plus on est nombreux plus le jeu est long. La partie à 2 est la plus plaisante.
- L'échelle de progression individuelle est inadaptée, une échelle commune aurait évité tout risque de renverser son marqueur de PV.
- Malgré son look "sympa", ce jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains, ou avec un tube d'aspirines.

Commentaires

Default