Lovecraft pulp motion

8,2

Je n'aime pas trop les jeux de cartes, et je suis même plutôt réticent par rapport à magic. Et puis j'aime trop la belote. Alors pourquoi avoir acheté ce jeu ... d'après les avis tric/trac, mais aussi sur un coup de tête dans la boutique Descartes à Bordeaux pendant un colloque.

Je me souviens, alors que je retournais à l'hôtel avoir eu l'impression presque fugace d'être suivi. Le soleil de cette journée finissant projetait des ombres impossibles. Je ne fut qu'à moitié rassuré lorsque la porte de l'ascenseur se referma, me laissant comme un étrange souvenir du sourire amphibien du portier. La carte magnétique était capricieuse. je dû m'y reprendre plusieurs fois. Je ne souhaitais pas retourner à l'accueil. Une fois dans ma chambre, j'éventrai le cellophane avec mon coupe ongle. Je soulevai le couvercle de la boîte en prenant garde d'éviter le regard de C***. Le vide, le vide, le vide. Le vide m'absorbait. Pourquoi une si grande boîte pour quatre petits paquets de cartes, un petit plateau, des jetons et des statuettes mal moulées ? Seul une intelligente supérieure et maléfique pouvait avoir eu cette idée ...

C'est de retour à mon domicile que je me livrai aux rituels décrits par les règles. Sans vraiment comprendre l'odieuse métamorphose qui s'opérait en moi, je devenais un agent du culte. Je ne pouvais plus refermer la boîte : le vide, le vide, il me fallait le combler.

Ce jeu est vraiment extraordinaire même si l'on retrouve les sempiternelles images de la licence (au bout d'un temps c'est quand même lassant : surtout à cause de l'aspect pulp). Il y a dans la boîte de quoi jouer sans acheter des extensions, sauf si vous êtes un joueur de compétition. Cela me suffit, peu m'importe d'avoir un deck optimisé. Et quand je le voudrais, j'ajouterai l'une ou l'autre extension (pour combler le vide aaaaaaaaaaaaaaaaaarg).

Le jeu autorise de drôle d'associations comme décrites dans d'autres commentaires. Je prends mon mi-go, mon homme de main et mon profond pour attaquer ton Cthulhu. Cela n'est pas très Lovecraftien, mais c'est tellement ludique, et puis c'est un peu Derleth, et encore plus Lumley. Pour ma part, comme je me fou de l'optimisation des decks, je décide de ne jamais mélanger dans un même deck des factions opposées. Ainsi, on peu très bien faire une partie mythe contre investigateurs.

Le jeu est tendu, les choix sont vraiment cruciaux et stratégiques. Un bon jeu de fond pour renverser une situation apparemment perdue. Une mauvais prise en compte des cartes de votre adversaires mène souvent à la défaite. Ce jeu est tendu comme je les aime ... Depuis quelques mois, il me prend à parler avec le poisson rouge.

Commentaires

Default