Ce jeu est sorti le 10 nov. 2005, et a été ajouté en base le 2 oct. 2005 par 20.100

édition 2005
Par Martin Schlegel
Illustré par Michael Menzel
Édité par Queen Games
Distribué par Oya

Standalone

Les voies de l'eau sont impénétrables

Faut-il le répéter ? Le matériel chez Queen games, c'est un état d'esprit, c'est un "touch" difficilement égalable et pour sûr, ça décuple notre plaisir d'y jouer.

Le plateau, plié en trois (pensez à sortir la rallonge !) est splendide et très fonctionnel. Les tuiles "canal" sont de très bonne qualité. Au centre, les chantiers où les ouvriers vont essayer de construire un maximum de canaux reliés à leurs réservoirs respectifs et les plus longs possible. Tout autour, un chemin de ronde où vont oeuvrer les architectes spécialistes de la ligne droite ou de la double courbe. A côté, les podiums.

Au-delà de ça, la mécanique est facile d'accès, fluide au bout d'une ou deux parties (même si, pour je ne sais quelle raison, les règles de Queen games souffrent régulièrement d'une traduction assez approximative qui cache l'évidence...).

Tous les publics peuvent s'y retrouver, notamment les joueurs férus de calculs et ceux qui savent s'adapter à la situation car il faudra toujours jongler avec les mouvements des architectes en faction (plus ou moins dans la ligne de mire quand on a besoin d'eux !). Il faudra rebondir sur les choix adverses, savoir amener un architecte à franchir une fontaine, construire à tout va mais aussi stopper un chantier à temps pour occuper le meilleur podium.

Jamais on ne reste bloqué puisque il y a des actions alternatives (bouger l'architecte de son choix). Un aqueduc est achevé ? On rajoute un architecte sur le chemin de ronde... Toutes ces possibilités d'agir donnent du relief à ce jeu très divertissant, à deux comme à plus.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default