Les Teutons Flingueurs

8,0

Attention, packaging trompeur ! Sous une moustache blonde austère et une thématique si peu affriolante qu'elle en rendrait glamours les jeux de Martin Wallace, Hansa Teutonica cache en fait une mécanique particulièrement séduisante, et bien moins classique qu'il n'y parait.
Sous ce plumage insipide, on a en effet droit à un jeu bluffant de malice, d'une excellente fluidité, aux voies stratégiques variées, le tout pour une durée tout à fait raisonnable (rarement beaucoup plus d'une heure).

Son format léger plus / moyen moins et son aspect développement de compétences / placement le rapprochent un peu d'Endeavor, mais avec un plateau moins statique, où les cubes sont toujours en mouvement. Ce qui thématiquement est d'un ridicule fini, à moins que les guildes hanséatiques du XIIème siècle n'aient érigé la téléportation en pratique généralisée, mais on a déjà dit qu'après tout le thème n'était pas vraiment le point fort du jeu.

Sa principale originalité, en revanche, est de rendre le blocage direct vicieusement lucratif. On a tellement intérêt à se placer dans l'unique but de se faire bouger le cube, qu’on en réclamerait presque de se faire agresser avant son voisin, un évènement suffisamment rare dans la production actuelle pour être souligné. Voilà l’un des aspects qui font d’Hansa Teutonica un jeu profondément sournois et interactif.

Le seul point qui me perturbe légèrement est l'importance parfois décisive de certains jetons, qui certes sont accessibles à tout le monde, mais peuvent parfois peser lourdement sur le jeu – ce qui n’a toutefois rien d’alarmant ou de rédhibitoire. Hansa Teutonica n’en demeure pas moins un jeu de placement très prenant, et dont la subtile richesse ne se dévoile qu’au prix de nombreuses parties.

Commentaires

Default