Ce jeu est sorti le 28 oct. 2010, et a été ajouté en base le 22 juin 2010 par 20.100

édition 2010
Par Alain Orban, Xavier Georges et Sébastien Dujardin
Illustré par Alexandre Roche
Édité par Pearl Games
Distribué par Millennium

Standalone 2 extensions 2 éditions

Les points positifs et négatifs

Les points positifs :

+ un système de dés représentant la population (innovateur et particulièrement ingénieux), et dont on peut s’accaparer les éléments adverses
+ les points d’influence pour éventuellement compenser la malchance
+ les cartes activités pour offrir des options sans cesse renouvelées, et la possibilité de combinaisons
+ les cartes événements qui pimentent la partie, et influent communément sur tous les joueurs
+ les bâtiments principaux scindent la population en trois catégories distinctes, avec une bonne gestion de leurs occupants
+ les cartes personnages qui apportent un intérêt supplémentaire, avec leurs priorités, et la dimension déduction / bluff

Les points négatifs :

- sur des parties à 4 joueurs, chacun n’aura pas été le même nombre de fois premier dans le tour (mais on peut y parer par exemple en mettant un système d’enchères au 5e et au 6e tour)

Verdict sans (r)appel :

Troyes est un gros poids moyen d’excellente qualité (pour preuve, j’ai eu du mal à lui trouver un maigre défaut). Il dispose d’un système de règles pas trop complexe, mais fourmille de richesse et d’intelligence. Toutes les cartes renouvellent sans cesse les parties de par leurs engrenages mis à disposition. Aucune mécanique rébarbative n’est à déplorer, car chaque phase du jeu est prétexte à réflexion, tactique, stratégie, plaisir. On se noie dans le bonheur, et on en redemande !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default