Ce jeu est sorti le 23 sept. 2011, et a été ajouté en base le 27 juin 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Martin Wallace
Illustré par Paul Kidby, Peter Dennis, Bernard Pearson et Ian Mitchell
Édité par IELLO et Treefrog Games
Distribué par IELLO

Standalone 2 éditions

Les points positifs et négatifs :

Les points positifs :

+ une multitude de cartes différentes

+ les objectifs divers apportent de la variété, du renouveau

+ le chaos est un élément original et important du jeu

Les points négatifs :

- le hasard à la pioche influence beaucoup les actions à effectuer

- on peut s’acharner sur un seul et même joueur, sans raison apparente

- les divers objectifs cachés créent une forme de brouillard compact et imprévisible, à moins de bien connaître le jeu

- le thème, le thème... (à part, les illustrations des cartes, et un peu de mécanique, c’est limité)

Verdict sans (r)appel :

Extrait d’une de mes parties, la plus symptomatique... On joue à trois, le premier joue une carte et je dois (de mémoire) défausser 2 cartes ou perdre 5 pièces. Pourquoi moi ? Je joue ensuite une carte, du même type, contre le troisième. Pourquoi lui ? Je n’ai pas de cartes me permettant de construire des bâtiments. 15 minutes environ de jeu plus tard, le troisième annonce qu’il a gagné, et ceci depuis déjà 1 ou 2 tours, même qu’il ne s’en était pas rendu compte auparavant. Franchement, je ne m’étais pas attendu à trouver un jour une création de M. Wallace aussi chaotique, interactive (au sens négatif) et frustrante. Je ne nie pas certaines qualités à ce jeu, les objectifs différents et cachés (apportant du renouveau) me paraissaient aller dans le bon sens. Mais le hasard de la pioche ne sert pas cette mécanique par rapport à mes attentes, même pour un jeu dit « thématique et léger ».

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default