Scotland Yard
Ce jeu est sorti le 19 févr. 2002, et a été ajouté en base le 8 févr. 2002 par Ceranor

édition 1996
Par Groupe Projet III
Illustré par E. Binz-Blanke
Édité par Ravensburger

Standalone 3 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Les points positifs et négatifs :

Les points positifs :

+ l’asymétrie engendrée par les divers rôles

+ l’aspect coopératif des détectives face à Mister X

+ règles simples, jeu familial

+ les divers moyens de transport enrichissent le jeu

+ le suspens est au rendez-vous !

Les points négatifs :

- répétitif dans sa mécanique de jeu

- si Mister X fait des erreurs de notations, tout tombe à l’eau sans que les autres s’en rendent compte

- les rôle de chacun des détectives est pris individuellement moins riche que celui de Mister X

- déséquilibre et moins d’ambiance avec un faible nombre de joueurs

Verdict sans (r)appel :

J’en ai fait, des parties de Scotland Yard ! Nombre d’entre nous commencèrent par de telles références qui, sans être aujourd’hui complêtement dénuées d’intérêt, on toutefois beaucoup vieilli. Ce jeu de déduction est abordable dans un cercle familial, il permet de faire place à la coopération et à la déduction face à un Mister X tentant de son côté de filer entre les doigts. Mais pour peu qu’une erreur (que l’on suppose involontaire) se glisse dans le parcours de Mister X, et la partie complête peut être gâchée. C’est d’autant plus dommage qu’on ne s’en rend compte dans le meilleur des cas qu’une fois la partie achevée. Ceci lié au fait que le déroulement me semble assez répétitif et similaire d’une partie à l’autre fait que Scotland Yard fait désormais de mon point de vue partie du passé.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default