Ce jeu est sorti le 4 janv. 2010, et a été ajouté en base le 24 août 2009 par 20.100

édition 2009
Par Bruno Cathala et Ludovic Maublanc
Illustré par Miguel Coimbra
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 4 extensions
59,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Les Dieux ne jouent pas aux dés... Mais si !

Cyclades est un jeu d'enchères et de conquête séduisant.
Le thème tout d'abord est très attirant. Il est magnifiquement servi par un matériel de grande classe. Les illustrations sont particulièrement réussies. On pourra seulement regretter le plateau réversible en 2 morceaux, certes pratique pour s'adapter au nombre de joueurs, mais qui a tendance à ne pas plaquer parfaitement sur la table. C'est désagréable mais malheureusement habituel avec ce type de conception. Les figurines sont finement sculptées mais aussi particulièrement fragiles. Le bilan est néanmoins positif pour le contenu de cette belle boîte. L'éditeur Matagot, toujours guidé par le souci du détail, ne déçoit pas.

Le mécanisme d'enchères est classique mais fonctionne parfaitement pour s'approprier la faveur des dieux. L'achat de cartes permettant le recours à de nombreuses créatures mythologiques, toutes aussi bigarrées et attirantes les unes que les autres, est également sympathique.
La gestion de son argent est primordiale. C'est l'élément déterminant du jeu.
Tout s'achète et les joueurs doivent veiller avant tout à ne pas prendre de retard sur l'acquisition des cornes d'abondance, sources de revenus régulières.
L'interaction est optimale grâce aux enchères et aux pouvoirs dévastateurs des nombreuses créatures mythologiques.
La tactique et surtout l'opportunisme est de mise dans ce jeu. La surveillance des adversaires et l'analyse des positions ennemies sur le plateau sont déterminantes pour espérer remporter la partie.
Même si le hasard est peu présent, le chaos est ressenti de façon assez particulière.
La fin arrive souvent de façon brutale. On peut gagner de manière soudaine en un seul tour en réunissant les conditions de victoire à l'aide d'une créature surpuissante ou d'un combat gagné à coups de dés.
A 2 joueurs, la difficulté à remonter la pente si l'on est en fâcheuse posture renforce également cette impression d'impuissance à contrôler le jeu. Heureusement des alliances peuvent se former autour de la table mais elles ne peuvent réellement mise en œuvre, semble-t-il, qu'avec une configuration de 4 ou 5 joueurs.
Ce jeu de conquête laisse donc quelquefois un goût amer de défaite abrupte et violente. Dans ce jeu les Dieux monnayent chèrement leurs pouvoirs. Une créature malfaisante achève souvent les victimes pour leur porter le coup de grâce. De quoi en devenir athée…
Comme dans tous les jeux de conquête la victoire s'acquiert pourtant patiemment et il faut user de tactique et de finesse pour ne pas attiser la convoitise de ses adversaires.

Cyclades est un jeu de conquête à la présentation flatteuse qui ne laisse pas indifférent. Il peut paraître souvent un peu trop agressif mais il ne manque ni de finesse ni de subtilités pour autant.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default