Alea Iacta Est
Ce jeu est sorti le 25 mai 2009, et a été ajouté en base le 11 févr. 2009 par 20.100

édition 2009
Par Bernd Eisenstein et Jeffrey D. Allers
Édité par Alea

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Les dés sont jetés... et repris

Le jeu ne dépareille pas dans la série des "petits" jeux Alea : thème historique, dessins peu attirants, pâles, matériel en carton fin laissant à désirer, règle aux couleurs criardes... sauf qu'ici, on a droit à une brouette de 40 dés, soit 8 par joueur.

Un peu à la manière de Shanghaien et Roma (tiens, tiens, le thème de l'antiquité romaine), on doit lancer des dés qu'il faut ensuite placer sur des éléments pour essayer de gagner des points. Ici, ces éléments sont des bâtiments sur lesquels le moyen de remporter la plus haute mise est chaque fois différent. En cela, il faut veiller à placer les bonnes combinaisons sur les bons endroit, et au moment opportun. Le but est de remporter des cartes de provinces, des habitants pour peupler ces provinces, des faveurs divines ou des "bonus de Sénat". Les provinces doivent être peuplées pour rapporter des points, et des habitants sans province ne rapportent qu'avec des bonus.

Les lancers de dés systématiques peuvent effrayer. Eh bien, non, on a quand même une grosse marge d'action, puisque l'on est obligé de placer un dé ou plus après chaque lancer. Sans parler des jetons de relance offerts après un passage aux... latrines, et du forum où chacun se pousse... Il faut donc savoir quand s'arrêter et prendre des risques (mesurés). Le hasard est donc présent, mais curieusement, il n'est pas gênant du tout. On retrouve l'alchimie déjà présente dans Yspahan et l'Âge de Pierre avec les dés, une alchimie qui fait des étincelles et qui promet de nombreuses parties tendues et captivantes.

Le thème tient tout à fait la route, ce qui ne gâche rien bien sûr. Cela donne un jeu très agréable et qui fonctionne très bien à deux. En tout cas, je l'apprécie beaucoup et je le préfère de loin à Roma, car les parties ne se terminent pas en queue de poisson et chaque point gagné est le résultat d'une réflexion aboutie. Un jeu palpitant, tendu, très réussi à mon goût. J'en redemande !

PS : seul bémol, comme dans tous les jeux de la gamme Alea moyenne, le thermoformage est celui du jeu Louis XIV, donc pas du tout adapté au matériel de Alea Iacta Est. Dommage.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default