Les changements d'après retour au pays...

10,0

... c'est un peu comme ça qu'on pourrait ressentir la chose.

De cette boite, seules quelques extensions me serviront: celles de San Juan, Puerto Rico, Malédiction, Notre Dame et l'année du dragon (celles de Louis XIV et Les princes de florence ne me tentent pas).

Je viendrais éditer cet avis au fur et à mesure que j'aurais joué avec chacune d'entre elles.

San Juan 5/5

Ca apporte un réel renouveau, beaucoup de cartes sont intéressantes et permettent de varier les stratégies.
Les cartes évènements pourraient paraitre anecdotiques mais sont plaisantes à jouer.
Certaines stratégies anciennement figées en seront affaiblies, et ce pas seulement du fait de nouvelles possibilités : plus de cartes entraine qu'il est moins évident d'attraper une carte précise.
Le jeu perd donc un peu en stratégie pour gagner en tactique.
Certaines cartes permettent de piocher davantage ou de faire tourner les cartes de sa main pour minimiser cet effet, mais on semble un peu plus dépendant de la pioche qu'avant.
San Juan était déja un très grand jeu, même si le nombre de stratégies fortes était faible (pas plus de trois) et qu'on avait tout de même l'impression de voir toujours les mêmes cartes sur la table.
Cette extension vient apporter bien plus de variétés et d'interactions sans dénaturer le jeu.
De plus, il se pourrait bien qu'après plus de partie avec ces nouvelles cartes, je finit par me dire que stratégiquement, le jeu a finalement progressé, ce qui ne m'étonnerait pas outre mesure voyant les nouvelles façon de jouer à mettre en place et les cartes qui permettent de nuire certaines stratégies. Ah, il va falloir savoir s'adapter!

L'année du dragon: 3/5

Une des deux extensions est totalement anecdotique tandis que l'autre (la grande muraille) ajoute un petit plus qui au final n'apporte pas grand chose.
Dommage...

Notre Dame : 4/5

Un apport très léger (9 cartes) mais intéressant.
Je trouvais dommage le fait de ne plus prévoir autant les personnages présents, mais au final ça diversifie les stratégies. LE peu de hasard ajouté ne nuit pas au jeu non plus.
Le quartier qui était le plus faible a son perso pour le booster et la tactique "on s'en fout des rats" de nouveaux alliés pour la rendre plus forte.

De plus, l'espion , quand il est là et qu'on l'active, permet d'en savoir plus.

Ca ajoute aussi des parties plus ou moins difficiles au niveau des rats et donc de s'adapter à ça aussi (du coup, ça peut obliger à se diversifier, une fois de plus).
Dispensable mais bon supplément.

Malédiction : 4/5

Déjà intéressante pour le simple fait de pouvoir se jouer jusqu'à 6.
Les corbeaux sont dispensables mais tellement agréable de les avoir.
Une extension permet de s'assurer un perso par partie, ce qui fera du bien aux yeux de certains.
Là aussi, il n'y a pas de grand bouleversement, mais c'est un ajout agréable.

Commentaires

Default