Ce jeu est sorti le 21 déc. 2012, et a été ajouté en base le 5 nov. 2012 par Docteur Mops

édition 2012
Par Robert Dougherty, Brian Kibler et Justin Gary
Illustré par Eric Sabee
Édité par Marabunta
Distribué par Asmodee

Standalone 1 extension 2 éditions
35,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Les âmes devraient rester enchaînées

Au niveau du design Ascension est très particulier avec ses dessins qui ont l'air issu d'une autre dimension et son atmosphère un peu glauque. C'est sûr que ça donne une identité assez forte au jeu, mais qui ne va pas plaire à tout le monde (personnellement je ne trouve pas vraiment ça beau). Les illustrations sont également surchargées, souvent on ne voit pas très bien ce que ça représente (juste des trucs bizarroïdes).

Petite originalité au niveau des ressources, il y en a 2 différentes : les runes et le combat. Ce n'est pas une grande nouveauté mais ça donne une petite touche de fraîcheur au système.

Par contre, chaque carte a un effet propre, qui y est décrit. Et là c'est la catastrophe, il faut sans cesse lire les nouvelles cartes qui arrivent en jeu car il n'y en a pas deux qui ont le même effet. A chaque nouvelle carte il faut lire les 4 petites lignes de texte et s'en souvenir car ce n'est absolument pas lisible au milieu de la table.

Les combos ne sont pas vraiment à faire soi même puisque chaque carte est affiliée à une famille (artefact, vie, ombre...) et déclenchera souvent des effets qui dépendront des cartes de la même famille utilisée dans le tour. Du coup on ne se pose pas trop de questions et on joue un peu au jeu des sept familles.

Le plus gros problème dans Ascension c'est la mise en jeu aléatoire des cartes. Cela donne un déroulement très chaotique du jeu, car il se peut très bien que les cartes que l'on attend ne sortent pas, ou soient achetées avant que l'on aie la chance de les récupérer. Le système d'événements ajoute lui aussi son lot de hasard puisqu'il n'avantage que certains types de cartes, d'autant qu'il ne change pas très souvent.

Toutes les cartes rapportent des points, il n'y a donc par vraiment de gestion de deck. On se retrouve à faire de la collection de cartes, vu qu'il faut avoir plein de cartes pour avoir un gros score.

Au final, Ascension se retrouve un peu "le cul entre deux chaises" avec un thème très sombre et des multiples règles en pagaille qui lui donnent un air de gros jeu pour acharné, mais une mécanique bourrée de hasard et plutôt familiale. Son système n'a pas grand chose d'intéressant par rapport aux autres jeux de deck-building existants, et il est un peu pénible à jouer à cause de l'inondation de texte qui recouvre les cartes.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default