Princes of the Renaissance

de Martin Wallace
Princes of the Renaissance
9.20 
29 avis

Description du jeu :

Descriptif de l'auteur M. Wallace :Comme vous pouvez probablement le deviner à partir du titre et du dessin de la boite du jeu, le jeu se déroule dans l'Italie de la Renaissance. Chaque joueur prend l... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €
Ce que l'on aime
RejouabilitéFunSimple
Ce que l'on n'aime pas
Durée (long)Graphismes
Catégories
Jeux de plateau

Le train va lui passer dessus !

Ces dernières années, Martin Wallace a sorti de grands jeux. Liberté, et Age of Steam sont en effet devenus des incontournables de ma ludothèque malgré leurs graphismes plus que moyens (pratiques et lisibles diront certains, mais nous avons la preuve tous les jours qu'il est possible de faire des jeux pratiques ET beaux).

J'attendais donc beaucoup de ce nouveau Wallace au thème plus qu'allechant...

Première constatation : c'est peut être moins laid qu'Age of Steam, mais pas tellement (et encore, j'ai des doutes à ce sujet). L'infographie à fait quelques progrès depuis 20 ans et il me semble possible de faire beaucoup mieux sur ce plateau gris sans trop forcer et sans rien abandonner à la lisibilité. Dire que ce jeu est esthétique, c'est faire injure aux illustrateurs et aux directeurs artistiques qui se cassent la nénette à nous faire de beaux jeux ! Je précise de plus que, comme pour Age of Steam, le jeu n'est pas exempt de bugs puisqu'une tuile est fautée et que le prestige de départ des cités, point capital, est carrément stické sur la boite. Bonjour le professionnalisme !

Passons au jeu. Le thème (à rapprocher du Condottiere de Dominique Ehrard) n'est pas trop artificiel et les mécanismes semblent le servir. Le jeu commence globalement par la création d'une armée dont la composition (attaque/défense) pèsera de tout son poids sur la suite des évènements. S'ensuit un jeu d'influence, basé sur les enchères ou les joueurs tentent d'"investir" dans les bonnes villes, sachant que le prestige de celles-ci montera ou descendra en fonction de leurs performances militaires. Pour ce qui est de la guerre elle est l'affaire des joueurs, et la particularité du jeu est que l'une des meilleures sources de revenus est de combattre pour les cités, qui payent quel que soit le résultat (on peut donc se faire un max d'argent avec une armée pourrie et en déroute).

Tout cela est bien alléchant, mais le jeu ne m'a pas vraiment convaincu. La partie fut longue, laborieuse (encore plus en la jouant diplo) et le choix des armée de départ conditionne énormément la suite des évènement (par exemple si l'on a une armée très défensive, on ne gagnera aucun combat et on se doit d'être performant dans le choix des villes où l'on investit puisqu'on ne gagnera aucun laurier). Parallèlement, il est difficile d'être totalement performant puisque certaines tuiles permettent de faire varier le prestige des villes de manière trop dramatique (-2 cases lors du dernier tour, cela peut faire perdre facilement trois places à une ville et ruiner une stratégie pour une enchère ratée). Enfin les tuiles de tricherie sont vraiment chaotiques. Leur faible prix les rend vite indispensable et il est donc quasi impossible de planifier l'issue de nombreux combats, pas très stratégique...

Le jeu se termine par un décompte final à la Knizia, avec pas mal de paramètres, (je ne vois d'ailleurs pas pourquoi on trouverai génial chez Wallace ce que l'on reproche à Reiner) et au final très peu de différence entre les joueurs (3pts entre le premier et le 5ème et dernier).

Bref après une partie je suis très déçu et je n'ai pas vraiment envie de rejouer (je le ferai cependant, quitte à amender cette note)! Ce jeu est très loin du niveau de Liberté et d'AoS. Il n'offre qu'un contrôle très relatif. Je pense qu'il est possible de se classer honorablement en faisant à peu près n'importe quoi de sensé et que le caractère aléatoire de certaines tuiles ainsi que des cartes de tricherie rend toute planification réellement impossible. Le thème est pas mal rendu, mais le plaisir de jouer n'est pas au rendez-vous (et le plateau moche ne l'attise pas)...

Dans la catégorie "enchères" je préfère nettement Industria, pour peu que l'on puisse comparer...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default