Le Tiers âge n'est pas pour le 3è âge

8,0

... Car nous avons là plutôt du jeu pour les jeunes en fait. J'ai pratiqué les deux faces du plateau et mon enthousiasme pour la Guerre de l'Anneau ne s'en est pas trouvé infirmé, au contraire. Ce grand jeu qui n'a pas pris une seule ride prend du coup une dimension plus tactique sans en amoindrir l'aspect réellement stratégique car il faut tout de même anticiper longuement ses mouvements pour y arriver, tant les paramètres sont nombreux. Justement, c'est presque ça la limite d'un jeu qui en devient bien moins facile d'accès ; les modificateurs de règle sont interminables et plutôt complexes, et il n'en faut pas beaucoup pour en rater un, surtout si l'on est trop habitué à la version originale. Cela dit, après quelques tours, la mayonnaise aura pris, et les amoureux de Tolkien y seront transportés.

Commentaires

Default