Le syndrome Kickstarter

Voilà un jeu très beau, avec un univers qui donne envie et qui sur le papier semble super intéressant.

Or dès les 3 premiers tours de jeu, on se rend compte que le jeu n'a pas été play testé, qu'il a été probablement édité par un auteur qui manquait de recul sur le jeu.

Les phases de draft cassent le rythme, le jeu est chaotique à souhait, et il n'y a aucune tactique. Soit on pioche (ou on nous passe les bonnes cartes) soit... on ne fait rien.

Il y avait sans doute du potentiel, encore aurait-il fallut faire un vrai travail d'optimisation du jeu (et pas seulement mettre un joli vernis). En l'état, le jeu ne vaut pas grand chose et s'il n'avait pas su se financer grâce à ses (très) jolis graphismes, il serait resté aux fond d'une boite à idée et ça aurait sans doute été mieux.

C'est le risque Kickstarter, il y a de bons jeux, et il y a Shipwrights of the north sea.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default