Le sommet du Fuji Yama

sur Shogun
10,0

Pas la peine d'y aller par quatre chemins : Shôgun est l'un des tous meilleurs jeux auxquels j'aie jamais joué.
Il réunit tout ce que j'aime (thème, mécanique, matériel), et parvient même à me faire apprécier des choses que j'aime moins (le côté wargame).
Le seul défaut (et encore, ça n'en est pas un à mes yeux) est la relative longueur des parties : à 5 joueurs, il faut compter entre 3 et 5 heures, mise en place comprise... mais pendant tout ce temps, quel bonheur !
Voilà donc un vrai jeu de baston (la guerre est clairement au coeur du système) où la diplomatie peut, tout autant que l'équilibre des forces armées, faire basculer le sort d'une partie ; pour autant, le côté gestion (le riz pour les paysans + l'argent... nerf de la guerre) et développement (les cités, les temples et, incroyable : les théâtres !) est bien davantage qu'un moyen annexe de gagner des points : impossible de gagner la partie sans s'occuper de ces aspects-là aussi.
Le système de programmation, sans être tout à fait original, est d'une grande pureté même si chaque choix (on n'en fait, en tout et pour tout, que 6 dans la partie !) est inévitablement un crève-coeur - il paraît que c'est le signe d'un bon, d'un très bon jeu... et c'est le cas.
Attention toutefois, Shôgun est le contraire d'un jeu de stratégie : c'est un jeu de tacticien, où il faut savoir s'allier (ou trahir), attaquer ou construire au bon moment.
Le hasard est certes présent, mais l'invention, en tous points géniale, de la Tour (ah ! la Tour...) l'anesthésie quasiment sur la durée de la partie... enfin quasiment mais pas tout à fait, car personne ne sera consolé de remporter des conflits annexes après avoir coincé dix armées dans la tour en perdant LA bataille du jeu.
Bref, c'est un vrai, un authentique bijou, un sommet du genre, à n'en point douter un chef-d'oeuvre et la pièce maîtresse de Dick Henn. Il suffit de réunir de 3 ou 5 joueurs motivé(e)s... ou plus, remarquez car, croyez-moi ou non : c'est même formidable à seulement regarder (j'ai testé pour vous).

Commentaires

Default