Ce jeu est sorti le 14 sept. 2006, et a été ajouté en base le 14 sept. 2006 par ReiXou

édition 2006
Par Kevin Wilson
Édité par Ubik
Distribué par Millennium

Standalone 7 extensions 2 éditions

Le porte étendard du dongeon crawler médfan

"Descent" du même auteur que l'autre Dungeon Crawler du moment "Doom" est une belle réussite de l’adaptation d'un système de jeu post apocalyptique au monde medieval fantastique.

Ce qui frappe en effet, et qui titille le cortex du joueur de jeu de rôle, ce sont tous les ingrédients qui ont fait le succès de D&D et de ces successeurs. Donjon, monstres, trésors, il n'y a que ca de vrai. Si « Doom » était clairement orienté jeu de plateau avec une connotation wargame tactique (comme « Space Hulk »), « Descent » lui s'adresse à une population plus rolistique. Il en résulte deux philosophies totalement différente, puisqu'à « Doom » les héros vont essayer de sauver leur peau en s'extirpant de la zone ou il se trouve en « échappant » aux monstres, alors qu'à « Descent » ce serait plus le maitre du donjon qui essaierait de sauver son antre aux trésors de la descente (tiens oui, descente ;o)) d'une tribu de héros fous furieux. Le taux de réussite des quêtes n'est clairement pas le même dans les deux jeux, à "Doom" les héros devant souvent s'y reprendre à deux ou trois fois avant de réussir un niveau.

Dans la catégorie comparaison avec « Doom » je dirais que les matériels se valent. Les figurines de « Descent » sont de meilleure qualité notamment les personnages, alors que « Doom » est bien mieux achalandé en tuiles, ces dernières y étant même de bien meilleur qualité. Je crois vraiment que les tuiles de "Descent" représentent son principal point faible. Elles ne sont pas très bien taillées, on doit forcer pour les mettre en place, bref durée de vie limitée...

Les durées de parties sont similaires dans les deux jeux, c'est à dire 5 à 6 heures pour la première (ce qui est carrément trop long !). Ensuite les parties tournent autour de quatre heures. Comme à "Doom" la rapidité du jeu dépend directement de la stratégie des héros. S’ils décident de tout bien nettoyer derrière eux, le jeu va nécessairement s'éterniser. Dans ce cadre « Doom » est à mon sens mieux senti puisqu'il encourage fortement les marines à presser le pas, le maitre du donjon gagnant beaucoup de points de victoire si le temps passe.

Voila donc, "Descent" est très bon, bien plaisant, moins stressant pour les joueurs que pour le maitre, mais ma préférence reste pour « Doom ». La différence d’intérêt entre les extensions de ces deux jeux pourrait néanmoins changer la donne dans le futur…

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default