Ce jeu est sorti le 7 juil. 2005, et a été ajouté en base le 15 sept. 2004 par Monsieur Phal

édition 2004
Par Stephen Baker, Craig Van Ness et Rob Daviau
Édité par Hasbro
Distribué par Hasbro

Standalone 20 extensions

Le meilleur jeu de tous les temps...

Je sais, j'y vais fort sur le titre, mais il s'agit de mon intime conviction, bien entendu relative à mes goûts en matière de jeux.

Je suis incapable de trouver suffisamment de superlatifs pour qualifier l'immense plaisir, le bonheur parfait que me procure ce jeu. Il dispose de tellement de qualités qu'il va être difficile pour moi de paraître objectif dans l'expression de mon opinion.

Heroscape c'est une ambiance forte, un visuel presque parfait (jamais égalé out of the box) assuré par un matériel de qualité, des règles fluides qui n'entravent pas le plaisir de jeu, des situations variées qui ne lassent pas; Heroscape c'est une expérience unique, un jeu qui s'empare de vous dès la première partie.

Heroscape est pour moi le jeu ultime, et je vais tenter d'exposer au mieux ce qui est à la source de mon engouement:


- L'esthétique:

Le matériel est excellent. Les hexagones qui composent en partie les terrains représentent de l'herbe, du sable, des marais, des routes, de l'eau, de la glace, des volcans, etc. Ils permettent de générer un vrai terrain en relief avec une apparence si sympathique que des concours de "maps" sont organisés par la communauté. Les hexagones peuvent s'empiler de façon à former des cavités représentants des cavernes, des crevasses, des rivières, etc. et ce, déjà à partir du set de base.

Les figurines quant à elles, sont prépeintes; et la qualité est bel et bien au rendez-vous. Pour tous ceux qui comme moi n'ont pas le temps de peindre ou de fabriquer leurs décors à partir de boites d'allumettes ou autres boites de conserves, c'est l'idéal; ce jeu fait partie de la catégorie "plus beaux jeux existants sur le marché".

- Le gameplay:

Quoi de plus important que le gameplay dans un jeu? Heroscape propose des règles fluides, équilibrées, et pourtant bien complètes. J'ai souvent été déçu par des jeux qui souffraient de règles intéressantes, mais laborieuses à mettre en oeuvre, ce qui enlève tout plaisir au bout de quelques heures de jeu. (Exemple: La comptabilisation des réserves de nourriture à la fin d'un tour de la Vallée des Mammouths, ou encore le déplacement des monstres dans la ville d'Horreur à Arkham).

Les combats utilisent un système de dès à 6 faces qui font furieusement penser à ce bon vieil HeroQuest de par ses crânes et ses boucliers. Ce système fonctionne très bien, et le nombre de dès utilisés lors d'une partie assure un équilibrage statistique du "manque de chance", ce qui permet finalement au jeu d'être stratégique. Le manque de chance local reflète le chaos de la guerre, cette petite partie incontrôlable inhérent à tout conflit réel ou imaginaire qui oblige le joueur à réadapter sa stratégie en fonction des incidents qui peuvent survenir.

Chaque héros ou escouade dispose de capacités spéciales qui enrichissent énormément le jeu, et ajoutent une degré immersif de plus à vos combats. Je citerais par exemple la mort du héros viking qui vous permet de placer la figurine du viking (qui une fois morte représente son fantôme) sur une de vos carte armée restante, afin de renforcer sa protection. Autre exemple, cet extra-terrestre terrifiant qui peut tenter régulièrement d'entraver le cerveau des unités adjacentes afin de faire passer l'armée adverse dans votre propre camps.

Il conviendra également de souligner le système de jetons d'ordre, qui au début de chaque round permettent de sélectionner les unités qui vont être activées. Ceci ajoute une petite part de bluff intéressante dans la mesure où un des ordres placés est un leurre pour faire croire à l'adversaire (ou aux adversaires) qu'une unité va potentiellement être activée alors qu'il n'en sera rien.

Enfin, le système de scénario est une des merveilles de ce jeu. En effet, en fonction du scénario choisi l'objectif peut être extrêmement varié; il ne s'agit pas simplement de terrasser l'armée adverse, ce qui rend le jeu plus fin qu'il n'y paraît à priori. Par exemple un des scénarii consiste pour un des joueurs à garder une figurine prisonnière pendant un certain nombre de rounds; (celle-ci devrait parler sous la torture) alors que les autres joueurs devront quant à eux tenter de la libérer. D'autres scénarii proposeront par exemple la défense et l'invasion d'une forteresse, la recherche d'un artefact, la traversée d'une zone marécageuse, etc. Évidemment les possibilités de conception de scénarii sont infinies.

- Appel à la créativité:

Dans Heroscape tout est matière à vous donner envie de créer, d'imaginer, de réaliser et de construire.

Un logiciel gratuit du nom de "Virtualscape" permet notamment de créer facilement ses propres terrains et objectifs ainsi que de les visionner en 3D. Cet outil conçu par un fan permet d'imprimer facilement de nouveaux scénarii, et la communauté ne s'en prive pas.

- Les extensions:

Les extensions pour Heroscape sont nombreuses et variées. Moi qui pensais que je n'allais jamais me lancer dans un jeu "à collectionner", je fus bien surpris. L'appel ludique d'Heroscape a été plus fort que tout, et un de mes objectifs à l'heure actuelle est de me procurer toutes les extensions existantes, et même certaines en double... Celles-ci sont toujours de très bonne qualité; au pire on pourrait leur reprocher leur prix (surtout à l'importation).

- Le thème:

Attention, il ne faut surtout pas sous-estimer le thème qui à première vue choque, car on y retrouve un mélange de périodes, d'ambiances, de mythologies,... Mais tout ceci, à la manière d'un Heroes of the Might and Magic, fonctionne très bien, est cohérent avec l'univers et donne beaucoup de charme au jeu. Il faut noter que si le mélange des thèmes peut toujours chagriner certaines personnes, celui-ci peut toujours être évité par le choix spécifique des armées et/ou du terrain pour un scénario donné. Il existe par exemple une extension "marvel", et comme je suis personnellement allergique aux superhéros c'est la seule extension que je n'achèterai pas. C'est ça aussi qui est fort dans Heroscape; les règles sont limpides et universelles, et s'appliquent de façon ouverte, peu importe le thème qui est derrière.

- En conlusion:

Si comme moi vous adorez les jeux de plateau et wargames à thèmes forts mais que vous n'avez toujours pas trouvé LE jeu ultime:
- ce jeu que vous recherchez depuis longtemps;
- ce jeu qui plaît autant au joueur passionné qu'à un plus large public;
- ce jeu qui offre un excellent visuel, terrains en relief, décors, et de belles figurines prépeintes;
- ce jeu dans lequel les combats sont funs, stratégiques avec des capacités spéciales pour chaque héros ou escouade;
- ce jeu qui ne ressemble à aucun autre;
- ce jeu qui est aussi varié, riche et modulable que ne l'est votre imagination et qui encourage votre créativité sans toutefois la forcer;

Et si comme moi vous trouvez que Battlelore est un brin trop limité, pas assez fluide et décevant par le système de cartes qui activent seulement certains flancs; si vous trouvez que Descent est un jeu extraordinaire mais malheureusement trop long que pour pouvoir y jouer régulièrement; que Dungeon Twister manque d'une petite pincée de chaos qui rendrait les parties plus intéressantes;

Alors... Heroscape est indéniablement fait pour vous.

Heroscape - "La bataille de tous les temps" - mais surtout, mon jeu préféré de tous les temps...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default