Ce jeu est sorti le 21 juin 2013, et a été ajouté en base le 22 juil. 2013 par Docteur Mops

édition 2013
Par Michael Menzel
Illustré par Michael Menzel
Édité par Kosmos et IELLO
Distribué par IELLO

Standalone 6 extensions 4 éditions

Le jeu où vaincre ses ennemis mène à la défaite

Avec son matériel prolifique et de qualité et ses parties scénarisées, Andor fait promesse. Promesse d'un jeu coopératif qu'on va aimer.
Passée la galère de la première mise en place, on commence à jouer.
Je passe sur les détails, il y a déjà plus de 200 avis sur ce jeu, et tout à été dit. J'appuie les points suivants :
- Les scénarios, c'est quand même classe. On lit le texte d'ambiance à voix haute, il y a des surprises, on se prend au jeu.
- La rejouabilité du jeu est contestable, une fois tous les scénarios joués.
- Le plateau est beau. On pose les monstres, les héros, y a des objets de quêtes qui prennent place. Pour qui aime le beau matos.
- C'est un jeu coopératif difficile. Ce n'est pas un problème en soi, mais si les joueurs n'ont pas tous le même niveau, attendez-vous à l'apparition d'un "meneur", qui prendra des décisions pour tout le monde.

Mais surtout, surtout...

- Vaincre des monstres rapproche de la défaite. Je vous jure, et je le répète (sans copier-coller) : vous perdrez la partie si vous baffez tous vos ennemis ! Que faire alors ? Les compter, et les laisser envahir le château. Littéralement. J'ai rarement vu quelque chose d'aussi contre intuitif dans un jeu, et pour cette raison, je ne veux plus y jouer.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default