Le jeu fait le job !

7,0
J'ai attendu d'avoir fait plusieurs parties avant de critiquer ce jeu.
Grand fan du jeu Dune originel, j'abordais cette itération avec autant d'enthousiasme que de curiosité inquiète.
Revenons donc aux fondamentaux : le Dune d'Avalon Hill est certainement (opinion personnelle) l'un des meilleurs jdp jamais publiés, avec un foisonnement de détails et de règles qui rendent magnifiquement l'ambiance de l'oeuvre source (même si, je sais, le jeu n'était pas prévu initialement pour cet univers) sans pour autant en faire un ensemble indigeste ou exagérément complexe.
A l'aune de la production moderne de jdp, ce Dune originel apparaît néanmoins aujourd'hui comme un Monster Game d'une autre époque : le jeu ne donne sa pleine mesure qu'avec 6 joueurs, pour des parties de 4 à 6h (même s'il arrive, sur un concours de circonstances, que certaines parties se gagnent en 1 tour ou 2), avec forces rebondissements, et un ticket d'entrée au niveau règles propre à dégouter tout joueur casual avant même le premier tour de jeu.
Bref, il faut une solide dose de motivation pour aborder le monument, si on a pas baigné dedans depuis les années 80 ou 90 (période VF de Jeux Descartes). La réédition récente de GF9 ne s'est pas embarrassée de fioritures pour mettre le jeu en phase avec l'époque moderne, se contentant, à quelques micro-détails près, de modifier l'aspect d'un jeu laissé dans son jus. Ce qui est très bien en soi.
Seulement voilà, avec la sortie récente du film et la popularité croissante des jdp, un nouveau public était susceptible de s'intéresser à Dune, et risquait fort de se casser sévèrement les dents en abordant sans préavis la face nord du grand ancien.
Partant de ce constat, GF9 fait l'intelligent pari d'une version simplifiée du jeu, plus conforme aux pratiques modernes des joueurs de plateau : durée de partie contenue, nombre de joueurs restreint, règles vite assimilées.
Alors ? Le résultat de ce Dune "fluidifié" est-il conforme aux attentes ?
Après 7 parties (2 à 4 joueurs, 2 à 3 joueurs, 3 à 2 joueurs), je pense pouvoir dire que oui.
Avec cette version épurée, on conserve indéniablement l'impression de lutter âprement pour le contrôle de la planète (et de l'épice, en passant), les combats abondent (en particulier à partir du tour 3), les retournements de situation sont toujours bien là, et la tension est permanente.
On est débarrassé des longueurs du jeu originel (phase d'enchères, discussions pour les alliances lors des nexus, limites de déplacement pour qui ne dispose pas d'ornithoptères, limites de résurrection..). Il en résulte un jeu moins punitif, où il est possible de se refaire en 1 tour ou 2 après une mauvaise séquence (heureusement d'ailleurs, vu que le jeu ne dure que 5 tours). C'est un gros point positif : dans le Dune originel, un mauvais tour (grosse défaite militaire, troupes dévorées par un ver) pouvait mettre un joueur dans le rouge pendant un long moment : sans troupes sur la carte, avec peu ou pas d'épices pour acheter des cartes traîtrise, débarquer, soutenir ses forces en combat... certaines factions perdaient sensiblement de leur influence pendant la partie, ce qui pouvait s'avérer rédhibitoire au moment de négocier des alliances. Avec ce Dune, tout cela est derrière nous : on débarque à faible coût, on se déplace vite, on peut faire ressusciter quasi sans contraintes, on attaque chaque tour avec une pleine main de cartes de combat. Bref, les éclipses durent peu, et chaque joueur peut se remettre en selle pour la victoire finale. La bonne idée du jeu, ce sont les cartes marché, qui recyclent les anciennes cartes trahison sans rapport direct avec les combats, et proposent de nouveaux rebondissements. Véritables game-changers, ces cartes maintiennent une part d'imprévu bienvenue sur le déroulement des tours de jeu et des affrontements. Les eurogamers détesteront cette part d'imprévu, mais c'est ainsi. Le Dune classique était déjà le plus intelligent des améritrash (thème très fort, règles nombreuses avec beaucoup de cas particuliers, interaction très élevée, combats très nombreux.. et pourtant assez peu de hasard pour qui se donnait la peine de préparer ses coups et de contrôler l'aléa..). Ce nouveau jeu maintient cette dynamique, en augmentant un peu la part de hasard.
L'autre bonne idée, c'est la limitation à 5 tours, et la condition alternative de victoire à l'issue du tour 5 si personne ne contrôle suffisamment de citadelles. Cette condition (être le plus riche) impose de sévères dilemmes à partir du tour 4 et surtout 5, pour les factions qui ont un avantage économique sur les autres..
Bref, comme l'indique le titre, ce nouveau Dune fait bien le job pour lequel il a été pensé : des parties assez courtes, nerveuses, moins punitives, avec tout de même un très fort goût d'Arrakis.
Il est annoncé comme jouable de 2 à 4 joueurs, et il tient la route dans toutes ces configurations. Du haut de ma petite expérience, avec 7 parties, je relève que les parties à 4 joueurs sont les plus longues (entre 1h et 1H30) et se jouent plutôt à l'épice, au terme du tour 5. A 4 joueurs, avec des partenaires de jeu familiers des jdp, je préconiserai plutôt le Dune Classique, qui devient intéressant à partir de ce nombre, pour une durée naturellement plus longue, mais tenable en 2h-2h30 (en simplifiant au besoin les conditions de victoire à partir du tour 6), mais en-deça de 4 joueurs, on tient une option véritablement crédible avec ce nouveau Dune. Les parties à 3 joueurs sont rapides. Celles à 2 joueurs encore plus, et - principale satisfaction en ce qui me concerne - elles sont intéressantes, ce qui n'était pas gagné de prime abord (précision : je n'ai joué à 2 joueurs qu'avec les règles spécifiques où on contrôle un ticket Atréides//Fremen vs Imperium//Harkonnen).
Et franchement, pouvoir jouer à Dune à 2, en 1 vs 1, sans que le jeu tombe à plat, je n'osais même pas en rêver.
Alors, pourquoi seulement 7/10 et pas davantage, au regard de toutes les qualités que je reconnais à ce jeu. D'abord parce que cette version n'est qu'un Canada Dry : elle a l'aspect de Dune, le goût de Dune, une partie des mécaniques de Dune, mais cela n'est pas Dune, et je pense que lorsqu'on a goûté à l'original, il reste difficile de se satisfaire pleinement d'une version allégée. Les sensations du Dune originel sont - de fait - beaucoup plus fortes.
Ensuite, et c'est là le gros point noir de cette version, le travail éditorial est très décevant : les cartes sont fragiles et s'abîment vite si elles ne sont pas sleevées, le plateau de jeu est très fin et s'abîme également très vite, l'impression est très sombre (sud de la planète, certains leaders) et peu lisibles.
Pour un jeu à 40 euros, on pouvait raisonnablement attendre mieux sur ce plan. On a la désagréable impression que le jeu a été édité (trop) rapidement pour ne pas louper le train de l'enthousiasme généré par le film. C'est dommage, car ça ne fait pas tout à fait honneur au travail effectué par les auteurs sur le plan mécanique.
Mais ça ne justifie certainement pas de passer à côté de ce Dune simplifié, qui offre donc au final une très sympathique expérience de jeu.

Commentaires

Default