Le jeu apéro de l'année 2015

sur TARGETS
10,0

Ça raconte quoi ?

Tu as soif de target. En tout bien tout honneur, avec des dés.

Ça marche comment ?

3 des 9 disques-cibles sont positionnés au centre de la table, et chaque joueur a une pile de 3 dés, chacune a égale distance des disques. Chacun son tour on va faire une pichenette pour lancer un dé en direction de l’une des cibles. Si le dé est en dehors ou à cheval sur la table, tant pis. Si le dé atteint le disque, on remportera éventuellement celui-ci à la fin de la manche (quand tous les dés auront été joués). Si le dé atteint le rond central, alors son lanceur peut crier « target » et remporter directement le disque. Si on obtient la même face que l’un de nos dés déjà joués, on récupère l’un des deux au choix.

C’est simple, c’est rationnel, c’est beau. Mais c’est une illusion. Car à la fin de la manche, les joueurs qui ont les dés les plus forts sur l’un des disques remportent ce dernier, mais au lieu de la gagner définitivement, comme en cas de « target », ils le placent sous leur pile de dés. Ils deviennent ainsi des cibles que les autres joueurs pourront viser comme s’il s’agissait d’un disque du centre de la table. C’est méchant ? Meuh non. Ce qui est vicieux par contre, c’est quand on arrive à faire tomber la pile de dés adverses, cela le pénalisera d’un dé. Ça c’est méchant.

Au cas où les joueurs n’auraient pas de leur propre initiative fait les tarba des targets, il y a le « money time ». Quand on a épuisé la pile de disques, on joue une dernière manche où l’on ne vise que les disques que les adversaires ont récupérés lors de la dernière manche normale.

Mais le jeu ne dévoile toute sa profondeur qu’en cas d’égalité. On remet un disque au centre. Les joueurs à départager refont leur pile de dés. Mais cette fois il faut lancer les 3 en même temps, d’une seule pichenette. Le vainqueur est celui qui a la plus grosse (somme) sur la cible. Bon, à ce stade, il arrive fréquemment qu’aucun dé ne soit sur la cible. C’est quand même celui qui a la plus grosse (somme), peu importe où, qui gagne. Fallait oser.

Ça vaut quoi ?

Se consomme alcoolisé. Condition sine qua none pour que ceux qui sont injustement nés avec un 19 en dextérité soient moins doués des doigts et plus bigleux des cibles. Et parce que c'est le jeu apéro de l'année, quand même.

Commentaires

Default