Ce jeu est sorti le 13 déc. 2007, et a été ajouté en base le 1 sept. 2007 par Monsieur Phal

édition 2007
Par Stefan Feld
Illustré par Harald Lieske et Michael Menzel
Édité par Alea et Filosofia
Distribué par Ravensburger et Asmodée

Standalone 1 extension

Le dragon changé en chaton

L'année du dragon est tout d'abord très séduisant par son mécanisme général: s'adapter à des évènements, son thème et sa "mise en carton", et son format durée/complexité. Il peut donc être sorti avec des publics assez différents.

Plusieurs points sont venus tempérés mon bel enthousiasme initial: l'inégalité du péril des évènements (sans doute voulu par l'auteur) et surtout la trop grande importance de la position du joueur. En effet, être le premier ou le deuxième à choisir ses actions, et accessoirement son personnage, est trop avantageux; pour moi, cela déséquilibre trop l'ensemble et en fait un objectif trop prioritaire face aux autres mécanismes. On peut aussi rajouter à ça le coup assez ultime qu'est l'acquisition du privilège qui rapporte une rente de 2 points par tour, soit 24 points si joué le premier tour.(On en cause sur des forums "trictrac".) Et évidemment, ce coup est offert... au joueur jouant son action en premier.

Pour synthétiser, les voies de la victoire étant trop bien tracées, on se lassera donc assez vite.

Si je constate qu'à une partie, tous les joueurs de la tablée ont conscience de la primauté de l'initiative, que l'action "armée" (qui permet de progresser sur la piste initiative) montre enfin son utilité, et que tout cela rende les parties plus tendues, je réviserai sûrement mon appréciation.

En attendant, étant donné l'état légèrement avancé de surchargement de mon armoire, il va encore rester chez le marchand.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default