Le Docteur a fait mieux

2,3

On retrouve la patte du maitre, l'épuration du système à la limite de l'abstraction (ici assumée et cachée derrière de jolis ornements art nouveau), mais force est de constater qu'on ne peut pas toujours être au top... même si le système est astucieux et accessible, on sent que le jeu nous échappe, et là où d'autres jeux Kniziesques nous ont habitué à une lutte tendue pour la victoire, ici on tâche mollement de faire plus de points que l'adversaire, à défaut de trouver un moyen efficace de l'en empêcher... ce n'est pas un mauvais jeu, mais certainement pas un des meilleurs.

Commentaires

Default