Ascension des Âmes Déchaînées
Ce jeu est sorti le 21 déc. 2012, et a été ajouté en base le 5 nov. 2012 par Docteur Mops

édition 2012
Par Robert Dougherty, Brian Kibler et Justin Gary
Illustré par Eric Sabee
Édité par Marabunta
Distribué par Asmodee

Standalone 1 extension 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Le deckbuilding pas comme les autres

De nombreux jeux se sont engouffrés dans le sillage de Dominion et, à mes yeux, Ascension est le plus aboutis d'entre eux.

Tous ont cherché à pallier le manque de force thématique de Dominion à grand renfort de petites règles censées collées à un univers, mais qui au final tendent surtout à gâcher la beauté d'une mécanique parfaitement huilé.
A l'inverse, bien peu se sont intéressés au moyen de rendre ce type de jeu plus accessible et nerveux.

Ascension fait le pari de faire porter le poids du thème sur les épaules d'un illustrateur au style très atypique, et à plus forte raison parmi la production américaine aux graphismes aseptisées, ainsi que sur un mise en page très efficace qui prend le soin d'agrémenter les cartes de petits textes d'ambiances.
Ascension ne cherche pas à coller à un thème, mais à créer un univers.

Ceci, qui ne coûte strictement rien en terme de complexité des règles, permet de partir sur un système de jeu très simple, et que les auteurs du jeu ont retravaillé au niveau de la manière dont on achète les cartes.
Il ne s'agit plus de piles fixes déterminées avant la partie, mais d'une zone d'achat en perpétuelle évolution : chaque carte achetée est simplement remplacée par une carte tirée au hasard.

Ce mécanisme n'est pas original en soi, mais il se marie de façon incroyable avec la mécanique de deckbuiding : la partie est mise en place en un clin d’œil et le jeu est nerveux et opportuniste avec un petit goût de draft/contredraft.

Concernant plus spécifiquement « Des Âmes Déchainées », il s'agit de la traduction très attendue en français de la série des Ascensions.
La gamme en anglais comprend :
Chronicle of the Godslayer (1-4 joueurs)
Return of the Fallen (stand alone 1-2 joueur, et extension pour CotG 5-6 joueur)
Storm of Souls (1-4 joueurs)
Immortal Heroes (stand alone 1-2 joueur, et extension pour SoS 5-6 joueur).

Chaque nouvelle boite apportent une petite mécanique en plus qui enrichie le jeu. Chaque paire de boite (1-4 joueurs et 1-2 joueurs) correspond à un cycle indépendant, qu'il n'est pas conseillé de mélanger avec les autres cycles pour conserver sa cohérence, bien que ce soit tout à fait possible.

Marabunta a choisi de prendre le train en marche en commençant par Storm of Souls, et c'est un choix parfaitement pertinent à mes yeux. Les petits ajouts par rapport aux boites précédentes ne complexifient pas le jeu outre mesure, mais lui apportent encore plus de richesse.

A noter qu'on recense quelques rares cas de problème d'assemblage (une carte Apprenti manquante). Si c'est votre cas, contactez le SAV d'Asmodée (sav@asmodee.com) et le temps de recevoir la carte manquante, n'hésitez pas dans les parties à 4 joueurs à donner à chacun 2 Milices, 9 Apprentis et 1 Mystique.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default