Le couteau suisse du jeu.

Nombre de partie jouées : + de 10

Après que notre patient explorateur de jeu nous ait expliqué les règles, je me disais "mmm....des oeuvres d'art...allemand...comprends rien mais je sens que je vais pas m'éclater là...".
Et je me trompais. Enfin c'est bien allemand, il faut bien réaliser quelques belles choses mais c'est tout simplement passionnant tant le stratégies envisageables sont nombreuses. De plus on peut assez facilement avoir une stratégie de partie (genre "les batiment") et mettre en place un jeu tactique riche pour y parvenir.
Vous connaissez énormément d'information dès le début, donc l'exact durée du jeu, le déroulement des tours (pas comme à Puerto Rico)ainsi que les oeuvres présentables, éléments disponibles...
Seules les enchères vont pouvoir bloquer votre plan un tour. Ces encheres ont un enjeu important et sont donc passionantes, ce suspens dure pour certain jusq'au bout. Loin de rendre le jeu incontrolable, elles enrichissent l'ambiance autour de la table.
Vous tirez systématiquement 5 cartes et en choisissez une : le hasard des tirages est donc moindre.
Vous disposerez également d'un jeu de tetris gratuit lors de la construction de votre domaine.
Le tout est beau et pas cher : je pense ne rien oublier.

Coté bémol, une traduction des éléments du jeu aiderait à débuter mais n'est pas nécessaire en jeu et on se retrouve parfois bloqué au dernier tour (sur 7 possible) ce qui est dommage. Les saltimbanques sont un enjeu indispensable, ne serait-ce que pour contrer les autres. Dommage également d'en faire un point de passage obligatoire. Le tirage des cartes en main au départ est assez important et peut nuire à l'égalité des chances. Dernier point : le jeu est assez riche mais tend tout de même à se répéter au bout d'un grand nombre de parties.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default