Ce jeu est sorti le 20 avr. 2004, et a été ajouté en base le 20 avr. 2004 par Guyomar

édition 2004
Par Friedemann Friese
Illustré par Maura Kalusky
Distribué par Rio Grande Games et 2F-Spiele

Standalone 20 extensions 13 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
Version disponible
31,50€ 35,00€
 Rajouter au panier cette version alternative
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Le courant passe !

Un bon gros jeu allemand bien huilé. On y retrouve tous les ingrédients qui font d’un jeu un best seller : présentation impeccable (avec notamment la présence d’un immense plateau réversible), mécanismes rodés…
Les parties sont relativement longues mais jamais ennuyantes. Il faut surveiller le jeu de ses concurrents et programmer ses coups à l’avance. La tension monte progressivement quand les réseaux se développent et que la place vient à manquer. On sent qu’il y a comme de l’électricité dans l’air…Un jeu de placement donc mais aussi et surtout de gestion.
On est tiraillé aux moment des enchères entre acheter de suite ou attendre le bon moment. Et comme « Choisir c’est renoncer » on hésite toujours… Il faut à la fois regarder ses intérêts tout en gardant un œil sur les choix tactiques des adversaires ce qui ne laisse pas de place aux temps morts. Il faut surtout bien gérer sa fortune et tenir compte de l’évolution des prix des combustibles. Compter en permanence son argent fait un peu épicier… A moins de miser sur les éoliennes mais ça ne marche pas à tous les coups. Vouloir préserver la planète n’est pas forcement payant dans ce jeu.
L’astucieux principe qui consiste à avantager les derniers au score permet de rééquilibrer constamment la partie.

Funkenschlag n’est finalement pas un jeu aussi complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Il fait souvent l’unanimité à juste titre parmi les joueurs. L’originalité de ses mécanismes, la fluidité des tours, le matériel luxueux et la possibilité de jouer à 6 sont des atouts qui ne laissent pas indifférents. Le seul reproche que je pourrais lui faire est l’impression de froideur que laisse transparaître ce jeu. C’est certainement dû au côté trop calculatoire des tactiques qu’il faut mettre en œuvre. L’image austère de la boîte annonce d’ailleurs la couleur ! C’est un jeu d’origine outre-rhin garantie !
J’y reviendrai pourtant volontiers avec plaisir et avec le sourire dés que l’on me proposera une partie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default