Le couloir de la mort !

8,0

Les nappes de synthés saturent l'espace sonore. Vue rapprochée sur une salle de contrôle: Ripley et ses collègues d'infortune regardent défiler les compteurs de munitions des mitrailleuses lourdes à déclenchement automatique. Dans les couloirs de la station, des hordes d'aliens déferlent en vagues successives, sans se soucier des pertes. Le nombre l'emportera-t-il sur les armes de destruction?...

Cette scène d'anthologie du film Aliens, vous la retrouvez à chaque fois que vous faites une partie de Space Hulk.

Tout commence calmement, puis les échos radar - les fameux blibs - se font de plus en plus nombreux. Pour enrayer la progression des genestealers, vous mettez vos marines en état d'alerte. Une arme s'enraye et les stealers arrivent au corps à corps. Leurs griffes déchirent les armures de combat comme du papier. Après avoir perdu 2 marines, vous utilisez un point de commandement pour ordonner à votre flamer marine de s'auto-détruire, en faisant ainsi sauter toute la section du vaisseau. Il vous reste encore deux hommes dans cette escouade. Votre sergent est mort, et vous aurez trente secondes de moins à votre prochain tour pour essayer d'atreindre votre objectif...
A l'autre bout du vaisseau, trois nouveaux blips viennent d'apparaitre...

Space Hulk est un jeu de simulation extrêmement bien rendu. La tension est omniprésente à chaque partie pour le(s) joueur(s) marine(s). C'est cette tension, et le sentiment de lutte désespérée, qui ont fait de Space Hulk un jeu mythique.

Du côté genestealer, on s'amuse nettement moins (en tout cas, je n'ai jamais vraiment apprécié).

Le matériel du jeu est de qualité (sauf la boite, qui est la plus fine que je connaisse pour un jeu de plateau). Si vous êtes des vrais fans du jeu, vous investirez dans des "vraies" figurines pour remplacer celles du jeu (en plastique).

Malgré de nombreux scénarios, le jeu a une durée de vie plutôt limitée dès qu'on se rend compte que les stratégies pour gagner sont presque toujours les mêmes.
Malgré cela, Space Hulk reste un jeu d'anthologie, qui n'a pas pris une ride!

Commentaires

Default