Les archontes se ramassent à l’appel.

Ou l’archonte est bon... Oui, enfin, pas tant que ça. J’vais t’régler ton archonte plutôt.

Déjà, sur la boîte, gag. On lit : « le jeu à deck unique de Richard... ».
Comme le dit Richard a déjà fait un jeu de deck, unique ne qualifie pas jeu, mais deck. Donc, ce jeu est à deck unique, il ne comporte qu’un seul deck.
C’est rigolo pour un jeu à decks uniques, c’est à dire dont tout les decks sont uniques, différents les uns des autres.

Ensuite, comme d’autres l’ont remarqué avant moi, à l’ouverture de la boîte, on constate l’absence de la règle. Il y a bien un feuillet, mais il suffit à peine à jouer correctement avec les deux decks d’initiation et pas du tout pour jouer avec les deux decks complémentaires. Je pense que la raison n’en est pas qu’une économie de bouts de chandelles, c’est peut être aussi parce que la règle va évoluer très rapidement si le jeu trouve un public fidèle. On en est à la version 1.2, qui contient déjà des nouveau termes, des faq, un erratum... Décidément on pense à Magic. Et en plus, pour télécharger les règles, il faut laisser son adresse mail ! C’est quoi ces méthodes ? Ça mériterai un zéro pointé des pratiques pareilles.

Pour finir, j’ai l’impression qu’il y a pas mal de bugs ou de subtilités qui m’échappent. Comme l’artefact qui permet de prendre à son compte toute les ambres dépensées par son adversaire quand on l’a en jeu. Si je suis les règles, c’est une capacité permanente. Et dont l’action (complémentaire mais pas obligatoire) consiste à s’autodétruire sans contrepartie. Je sais qu’une autre carte permet de le contrer en activant un artefact chez son adversaire, mais on ne construit pas son deck...

La règle, qui va vous coûter 3 cartouches d’impression couleur, fourmille de détails et de vocabulaire.

Comme disait un de mes profs : « il ne faut pas sentir le travail », ben là on le sent, c’est assez lourd, mais sans être très compliqué.
Comme disait saint ex : « la perfection est atteinte non pas quand on ne peut plus rien ajouter mais quand on ne peut plus rien retirer ». Mais là, on n’est pas dans cette démarche, la version 1.2 des règles est plus touffue que la précédente.

Les sensations de jeu ressemblent pas mal à mes souvenir de Magic, en moins... en plus... ok...

Après plusieurs parties et utilisation de 6 decks de cartes, je suis moyennement convaincu. Une fois les règles maîtrisées, c’est pas mal, mais pour jouer correctement, il faut jouer beaucoup, pour connaître les decks, le sien, celui de son adversaire, les subtilités de chaque cartes. Or, je n’ai vraiment pas envie de m’investir autant. L’époque de Magic est révolue, il y a plein de jeux qui aujourd’hui, m’apportent bien plus de plaisir.

C’est un jeu de construction plus que de combat, mais la difficulté à connaître le jeu de son adversaire fait qu’on avance un peu au pif. Ce jeu ne mérite pas, à mon avis, qu’on y joue au point de mémoriser toutes les cartes et leurs effets.

Le côté pochette surprise des decks complémentaires peut être un plaisir addictif que je vais chercher à éviter. Pourtant, cela a été la plus grande source de plaisir obtenu avec ce jeu, découvrir les nouveaux decks.

L’équilibrage des decks, générés par ordinateurs, sans tests, me semble compromis, il y a même une règle de handicaps si les joueurs trouvent les decks déséquilibrés. A mon avis, c’est une mauvaise idée. Je n’achète pas un jeu pour en faire l’équilibrage. Je compte sur l’auteur et l’éditeur pour cela. Je ne vais pas faire plein de parties avec un deck pour être bien certain qu’il est déséquilibré, je vais plutôt passer à autre chose. J’achète des jeux pour jouer, pas pour en faire du fine tuning !

Bref, j’ai acheté la boîte de base, deux decks en plus, imprimé la règle, lu tout ça, joué une demie douzaine de parties dans l’apres midi parce que le jeu se prête bien à cette exploration, puis rangé le tout dans la boîte sans certitude d’y revenir.

J’ai acheté ce jeu parce qu’il m’a semblé dans la mouvance de Res Arcana. Ce dernier est pour moi une grande réussite de ce début d’année. Il y a peu de points communs entre les deux.

Les illustrations sont inégales, mais surtout, un peu comme dans magic, elles ont de telles différences de styles et d’inspiration que j’ai du mal à y trouver une unité, c’est un patchwork.

Et puis un jeu vendu sans la règle... Non quoi !

En fait l’absence de règles, l’equilibrage médiocre, le manque de clarté, les illustrations... Ça fait beaucoup.
Le coup du deck preconstruit qui tue le meta jeu de Magic se comprend, mais du coup, que reste t il à Archontes ? Ce n’est pas, à mon avis, un excellent jeu de cartes comparé à d’autres. Le seul effet pochette surprise des decks va t il vraiment permettre une carrière au jeu et surtout fidéliser les joueurs ?

Bof bof bof... ok.

 Voir d'autres avis...

Commentaires (4)

krisspics
krisspics
Que dire de cet avis dithyrambique ?
Je suis vraiment d'accord sur le problème de la règle, même si aujourd'hui avec les tablettes il n'y a pas à imprimer 24 feuillets.
Le fait qu'il y'ai des faq et déjà des erratum n'est pas (en mon sens) un vrai gros problème.
Il y'a des FAQ sur plein de super bon jeu et les erratum, soit tu le sais, soit tu joues sans, hors compétition ca ne fait pas trop de différence.
Pour l'équilibrage des decks , les chaines ne semble plus vraiment utilisée comme ca, en effet en tournoi (3 des 5 types qui existe déjà) tu joues ton decks, la seconde manche on joue avec le deck de adversaire (et là, même si tu as un deck de la mort qui tue, ben, tu vas devoir faire contre) et si il y'a égalité tu vas enfin enchérir des chaines pour choisir le deck que tu joues...
Pas mal niveau équilibre.
Mais comme tu le dis, plus haut, il faut connaitre et un peu étudier les cartes et possibilité de deck adverse, sinon, tu vas te faire rouler dessus.
Ou , encore une fois, tu joues causual avec des potes et, ben, c'est moins important.
Et, c'est fou comme, les avis et les parties peuvent diverger, mais, Res Arcana, ca ne m'a pas plus du tout.
Ceci dit, j'ai qu'une partie de RES à mon actif donc, pas de quoi donner un vrai avis.
jmguiche
jmguiche
Heu... mon avis est tout sauf dithyrambique. Tu as le droit de ne pas être d’accord avec lui, mais pour le trouver dithyrambique il faut de l’imagination.
Dithyrambique : très élogieux, trop enthousiaste...
Six
Six
L’avis ressemble en effet plus à une diatribe qu’a un avis dithyrambique.
Par contre, l’artefact qui récupère les aombres adverses lorsqu’il forge des clés...Faut plus que de l’imagination pour le décrire comme “sans contrepartie”. La contrepartie est que tu passes ta phase de “forger une clé”. Ce qui est, pour info, le but du jeu. Tu forges pas de clés, tu sais pas gagner (je sais que la règle papier n’est pas développée mais quand même...).
Default