De Vulgari Eloquentia
Ce jeu est sorti le 25 nov. 2010, et a été ajouté en base le 18 oct. 2010 par Monsieur Phal

édition 2010
Par Mario Papini
Illustré par Eva Villa, Lamberto Azzariti et Guido Favaro
Édité par Matagot et Giochix.it

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Langue chantante

contexte : 1 partie 2 joueurs, 1 partie 3 joueurs

DVE c'est l'apprentissage d'une langue : toute une grammaire à connaitre, un peu de vocabulaire et on commence à sortir les premières syllabes, les premiers mots, les premières phrases. Et puis on se rend compte qu'on arrive très bien à exprimer nos sensations, notre plaisir et on construit nos dialogues où les sons nous viennent naturellement.

DVE c'est 12 bonnes pages de règles, des pistes dans tous les sens. Passés les premiers pas hésitant, le jeu dévoile tout son charme et cette grosse sensation de liberté et de fluidité. Pas mal de pistes effectivement, mais finalement on n'est pas obligé de servir de tout, on fait ce qu'on veut et si une bonne ligne stratégique est importante, il est tout à fait possible, et recommandé, de s'adapter en cours de route.

Décidément là où dans l'allemand, je n'entends que dureté et mécanisme, là j'entends mélodies, surprises et coeur battant de plaisir. et tout ça avec des cubes ...

(j'aurais pu parler aussi technique : la subtilité de la piste de connaissance et de l'accès au parchemin, l'ordre de tour changeable aisément, le principe d'aumône vicieux, l'interaction omni-présente mais non écrasante. Mais chut : quand la mélodie est belle, oubliez la partition)

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default