Maxi Bourse
Ce jeu est sorti le 20 mars 2002, et a été ajouté en base le 14 janv. 2002 par Phil Goude

édition 1987
Par Marc-Eric Gervais, Pascale Loiseau et Daniel Volpilhac
Édité par Schmidt France

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

La vie...ou la bourse ?

Tout d'abord je tiens à féliciter les auteurs du jeu pour la qualité du matériel très riche et de bonne qualité ; les billets (que l'on manipule très souvent) sont fabriqués dans un papier très rigide qui laisse présager une durée de vie plus qu'acceptable. Les cartes représentant les titres d' actions sont également très solides. C'était pour le moins indispensable avec un jeu où les échanges entre les joueurs et la banque sont permanents.

Il faut disposer d'une grande table pour jouer à MAXI BOURSE car le plateau de jeu ainsi que la multitude de paquets de billets et de cartes occupent une place immense surtout si vous arrivez à reunir 6 joueurs.
Une fois ces dispositions prises, on commence la partie en se réjouissant d'avoir au départ une somme aussi importante dans son portefeuille...

Le jeu se propose donc de recréer l'ambiance de la bourse et d'en faire une simulation simple et amusante.

Le pari est réussi mais cela ne signifie par forcément que le jeu soit agréable et excitant…
On dit souvent des boursicoteurs qu'ils "jouent" autour de la corbeille. Ils jouent certes mais l'appât du gain est omniprésent et leur seule préoccupation est au final de gagner de l'argent en spéculant.
Pour ma part le peu d'argent que je gagne est le seul fruit de mon travail (qui ne me fera jamais devenir riche..) mais j'ai toujours regarder la bourse avec un certain dédain. Le même que j'ai d'ailleurs envers ces gens qui jouent de l'argent (quelquefois leur salaire) dans les "jeux"(qui n'en sont pas réellement soit dit en passant) de casino ou de hasard dans l'espoir de devenir riche sans aucun effort...
L'idéal (en théorie) ne serait-il pas que l'argent soit gagner et surtout... mérité en fonction de son travail (qu'ils soit intellectuel ou manuel)? Pauvre utopie, qui je le conçois, déborde le cadre d'une simple critique...

Ceci dit quel plaisir de se croire riche en manipulant des milliers d'actions à 400 ou 500 dollars l'unité ! C'est encore plus fort que le monopoly...

Les mécanismes d'enchères sont efficaces et la loi de l'offre et de la demande est bien reproduit. Si les tactiques sont possibles (concentration de différentes sociétés ou prise de majorité) la part de hasard n'est pas absente et intervient par le truchement de cartes "événements". Cela rajoute un peu de sel (pas mal même puisque la probabilité de tomber sur ces cases est de 1 sur 3!)dans le déroulement des parties qui risquent à la longue de devenir monotones. On répète en effet sans arrêt les mêmes actions : achats d'actions, ventes, prises de bénéfice...

Le jeu propose plusieurs niveaux de difficultés croissantes qui permettent aux plus jeunes de prendre part autour de la corbeille ou bien une assimilation plus facile et progressive des règles.

Au final MAXI BOURSE est un jeu pas si mauvais que ça qui vous mettra le temps d'une partie dans la peau d'un financier. Le principal reproche concerne la répétition des actions qui risque de lasser les plus mordus. Evidemment si l'enjeu était réel ça serait une tout autre histoire...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default