BattleLore
Ce jeu est sorti le 1 déc. 2006, et a été ajouté en base le 8 sept. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Richard Borg
Illustré par Julien Delval
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodée

Standalone 16 extensions 5 éditions
70,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

La tronche de l’épopée!!!

Tout d’abord et définitivement, NON, Battlelore est tout sauf un wargame.

En entrant dans cette « Epopée » (dixit le slogan de la boîte) :
Abandonnez tout désir de tactique ou de stratégie, les tirages des cartes commandement (maîtrise = 0) vous obligeront à attaquer à gauche ou à droite alors que vous vouliez percer au centre.
Oubliez également les prises de dos ou de flanc d’une unité (trop « simulationniste », peut être !).
Ne soyez pas non plus effrayé de voir vos unités fondre comme neige au soleil, la perte de 75% de son effectif n’a de toutes façons aucun impact (la notion de moral étant tout bonnement inexistante dans le monde de Battlelore. Il faut croire que les guerriers de cet univers y combattent jusqu’à la mort, avec du sang jusqu’aux genoux, leurs camarades gisant découpés en tranches autour d’eux).
Les combats à coups de dès colorés (maîtrise=00) vous réconcilierait presque avec les seaux de D6 de la franchise Warhammer (Battle et 40K).
Quant à la magie, c’est juste ce qui permet de coller une touche méd-fan au jeu, pas de quoi se relever la nuit.

Pour couronner ce magnifique tableau, la mise en place de chaque scénar est laborieuse (sans parler du rangement).

Les règles ne sont pas simples, elles sont simplistes.
Résultat : c’est tout sauf fun, les parties sont un hymne au hasard et sont aussi tendues que l’élastique d’un vieux slip kangourou trop large.

Ce jeu n'était tout compte fait, pas pour moi.

Je mets 2 pour le matériel (splendide et pléthorique).
De plus,me voilà définitivement fâché avec le système C&C.

PS : à ma charge, j’avoue avoir pratiqué il y quelques années le wargame sur carte et le jeu d’histoire avec figurines, mon avis (le mien, à moi) est donc sûrement un peu trop tranché.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default