Ce jeu est sorti le 25 mars 2005, et a été ajouté en base le 6 janv. 2005 par 20.100

édition 2005
Par Reiner Knizia
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Rio Grande Games et Hans im Glück
Distribué par Oya

Standalone

La tour de Babel en Sibérie

Quand on aime bien « Knizia » on sait dit que l'auteur est tellement prolifique qu'il est quasiment impossible de gouter à toutes ses créations. Les jeux kniziens sont donc à part, avec un classement propre aux jeux kniziens du genre "si je ne devais en avoir qu'une trentaine ce serait lesquels ? ". Dans ce cadre, pour moi je ne prendrais pas « La tour de Babel » dans le container …

Pour « la tour de Babel » donc, je dirais que ce jeu n'est pas indispensable. Certes (et évidement) le jeu tourne formidablement bien, et l'aspect ludique est aussi présent sous forme du dilemme régulier qui revient à proposer des lots de cartes et des échanges à ses adversaires en démontrant (ou en faisant croire) à la situation gagnant-gagnant qui en découlerait si l'adversaire acceptait le deal. Le fondement du jeu est donc dans cette évaluation de ses intérêts et de ceux de ses adversaires.

Dans le genre, je préfère d'autres jeux (qui ne sont pas de Knizia pour le coup), comme San Marco (la référence) ou le plus récent « Demetra » (Key Harvest).

Sinon, le thème est évidement froid comme la Sibérie avec des beaux dégradés de bleu couleur glace sur tout le plateau (brrr...). Le matériel est quand a lui soigné, honnête et sobre.

Au final, je suis content de l'avoir essayé, et il ressortira probablement et ceci grâce à sa durée proche de l'heure qui lui confère un avantage sur les jeux précédemment cités. Sans cela, il aurait été quelconque... relativement à l'œuvre du mathématicien allemand bien sur…

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default