La survie c'est comme un jet de dés : on ne sait vraiment pas sur quoi on va tomber

5,2
Dernier opus de Space Cowboys et du très prolifique Martin Wallace, Hit Z Road vous propose d'incarner des survivants dans un monde post-apo' (infesté de zombies), qui accomplissent un périple le long de la route 66.

Le jeu se pratique de 1 à 4 joueurs pour des durées de partie de l'ordre de 45 minutes à 1 heure (tout dépend si vous survivez ou non). Le but du jeu est de survivre pendant les 8 tours de jeu (ce n'est pas si facile) et de marquer des points en faisant des actions héroïques (en gros en poutrant du zonzon ou en affrontant des évènements funestes).

Pour faire simple, Hit Z road est un eurotrash : une partie de gestion de ressources (essence, balles, adrénaline) avec une phase d'enchère et une phase de combats contre les zombies (plus ameritrash) avec des dés.

Dans un premier temps, on met sur la table différents scénarii (2 cartes évènements à résoudre) qui vont se produire pendant le tour, on mise des ressources (0 à 10) pour déterminer l'ordre du tour qui aura toute son importance. En effet, c'est le premier joueur qui va choisir le premier son scénario pour le tour (souvent le plus tranquille) puis le deuxième... avec enfin le 4ème (qui reçoit le scénario catastrophe). Après réalisation du scénario par tous les joueurs (prise de ressources, faire face aux évènements et combattre nos chers amis zonzons), on passe (enfin les survivants bien évidemment) au tour suivant avec de nouvelles cartes scénarii.

Points forts :

-le thème post apo' zombie bien traité (avec plein de easter-eggs pour les aficionados) notamment dans le pouvoir de nos ressources (la jerricane permet de fuir un combat, l'adrénaline de sauver nos bonhommes ou de tuer des zombies, les balles pour tirer à distance sans risquer sa peau).

- La montée en puissance du jeu bien gérée, plus on avance, plus ça se complexifie et plus la phase d'enchère se tend

- La notion d'enchère avec les ressources et les dilemmes inhérents (est-ce que je crame mes ressources pour ne pas risquer un scénario catastrophe ou est-ce que je les garde et j'ai le courage d'affronter les évènements). C'est le gros aspect "gateway" du jeu vers des choses un peu plus corsées stratégiquement parlant et qui m'a le plus convaincu dans ce jeu.

- Originalité de la trame narrative (fuite le long de la route 66) qui colle bien à la mécanique) et des conditions de victoire (survivre en ayant pris le plus de points possibles)

Points Neutres :

- Le parti pris graphique et éditorial (jeu de société vintage crayonné et customisé par un jeune Martin survivant) est plutôt sympathique mais ça n'est pas non plus révolutionnaire. OK chaque carte est unique, OK les ressources sont des capsules de bière, OK les jetons joueurs et zombies ont un effet vieilli etc etc... mais bon ce n'est pas plus original que d'autres titres (j'aurais préféré que certains efforts des éditeurs aient été mis ailleurs*).

- La qualité du matériel "honnête" pour le prix (ce n'est pas Byzance non plus, aucune figurine pour les zombies)

Points faibles :

- le système de combat peu original et méga chaotique. Jouer 45 minutes en économisant ses ressources, notamment pour se prémunir dans le dernier tour et tout perdre en lançant trois fois les dés alors qu'un adversaire sans ressource ne fait que des jets gagnants (sur un jeu de 10-15 minutes rapide pourquoi pas mais sur une heure euhm euhm...). Le Dieu Chance n'était pas de mon côté !!!

- Quand t'es mort, tu sors !! Dès que l'on est éliminé, on ne sert plus à rien, thématique certes mais frustration maximum (je crois que c'est LE TRUC qui m'exaspère le plus) !!!

- La rejouabilité très faible (j'ai très vite fait le tour). Il n y a pas énormément de cartes différentes (seules la sortie et la combinaison des évènements créeront du renouvellement). A peine sortie en boutique, il existe déjà des gens qui créent des variantes sur le net, c'est dire !!.

*Petit aparté mais ça me gonfle, ce n'est pas aux joueurs/consommateurs de faire le boulot des éditeurs au niveau des règles et d'assurer au jeu un semblant de profondeur. Parfois au lieu de se triturer le cerveau à changer chaque dos de carte (ce qui sert peu au jeu), il serait pas mal d'étudier des variantes pour amener un peu de profondeur, surtout que j'ai vu deux trois variantes simples, dont vous avez eu sûrement l'idée vu que vous êtes développeur de jeu depuis un paquet d'années).

- Le manque de fun, il n y a pas énormément de retournements de situation. Le système d'items que l'on collectionne et qui débloque certains pouvoirs n'est pas très intéressant (j'ai récolté le cocktail molotov, je pensais que j'allais pouvoir l'utiliser pour faire un gros combat et bien non, il sert juste à se prémunir d'un évènement quelconque !!). Du coup, pas de surprise et rythme plat (un petit ronron qui monte en régime à mesure que ça avance mais pas de gros à-coups).

Bilan :


Hit Z Road est un jeu sympathique mais pas transcendant sur un thème très en vogue aujourd'hui (les zombies) destiné à un public familial-connaisseurs (ados et pré-ados) assez novice dans le monde du jeu. Il est vraiment bien édité et comblera les fan boy de Walking Dead ou les trentenaires qui ont fantasmé sur Mila Jovovitch dans les Resident Evil.

Pour les autres joueurs plus aguerris, Hit Z Road n'est pas vraiment nécessaire (à tester cependant, il a un meilleur rapport qualité/buzz que T.I.M.E stories). Il est loin d'être particulièrement original au niveau de la mécanique mais si la thématique vous séduit, j'ai envie de dire pourquoi pas.

Je comprends tout à fait qu'il fasse parti des Top buzz/populaire/on en parle car il va fasciner sa cible c'est-à-dire les neo-joueurs - ceux qui ont un peu plus d'heures de vol (bagage ludique plus conséquent) le trouveront sans doute oubliables. Niveau enchère et combats avec les dés (notamment la gestion de l'aléatoire), il y a beaucoup mieux (oui je sais ça fait pédant, élitiste tout ce que vous voulez mais c'est la triste réalité, j'assume :D ). J'espère que Martin Wallace reviendra prochainement sur les étals françaises avec des titres un peu plus costauds et mieux édités (j'aimerai tellement que les Age of Steam ou même AFAOS reviennent avec des règles un peu plus digestes et mieux présentées).

Commentaires

Default