La puissance des réseaux

6,0

Une seule partie pour donner une sorte d'"avis-flash". L'expérience me permet malgré tout, je pense, de donner un avis qui éclairera, j'espère, ceux qui hésitent avant un achat de de la vf, dont la sortie est imminente.

Même si on peut engloutir une belle petite somme avec la formule JCE, sa boite de base et les multiples extensions attendues, on ne risque pas de sombrer dans un vortex financier sans fond comme au temps des années '90 où certains éditeurs ont dû prospérer de manière indécente avec la formule JCC (jeu de cartes à collectionner). C'est déjà un bon point.

Question jouabilité, je ne peux pas comparer cette version JCE vs la version JCC, car même si à l'époque j'étais légèrement atteint de collectionnite d'un autre jeu fameux du même éditeur, je n'ai pas eu le loisir ne serait-ce que de faire une unique partie de l'ancêtre de la version actuelle. Question jouabilité donc, d’après ce qu'on peut lire à droite-gauche, les avis sont partagés.

Revenons à ma propre expérience. Partie de découverte donc. Un essai de domestication des règles pas évidente. Un recours constant au livret pour notamment bien saisir la résolution séquentielle des phases d'attaques du "runner" face à la corporation. Un temps d'apprentissage sera sans doute donc nécessaire, mais un joueur devrait en venir à bout assez rapidement; pareil pour assimiler le vocabulaire spécifique: agenda, ice, ice-breaker, hardware, trace, etc.

Je trouve cette boite de base assez frustrante. Notre fin de partie est devenue totalement inintéressante à cause d'une situation de status-quo qui nous amenait tour après tour à ne jouer que des actions automatiques. Cette boite donne donc, pour moi, une idée du jeu qu'on sent relativement riche en possibilités, mais seulement une fois que l'on rentrera dans le processus de construction de decks; ce qui veut dire investissement financier pour l'achat d'extensions, et surtout investissement temporel. Cela signifie aussi qu'il faut trouver une communauté de joueurs capables d’investissements relativement équivalents pour un amusement réciproque. Grosse contrainte selon moi.

En caricaturant un petit peu, le mécanisme général du jeu me fait penser à une sorte de chi-fou-mi démesuré, où les joueurs vont essayer de deviner les intentions de l'adversaire, que ce soit pour la partie construction de decks ou le jeu de la carte, comme on dit au bridge.

Pour moi, donc, un jeu à réserver à ceux qui pensent s'investir à fond et qui ont temps et argent: étudiants dont les parents sont aisés, chômeurs bénéficiant de droits confortables, fonctionnaires ;-) ou rentiers.

Évidemment, l'univers est fascinant et les graphismes le servent bien...

Commentaires

Default