La propriété c'est le vol !

Friedman doit-il se faire faire des implants verts coûteux ou Edge a t-il soudainement décidé que les 2F étaient

« bankable » ?

En tous cas, c'est la déferlante des petits jeux labelisés Friese....Pour l’intant, plus pour le pire que le meilleur.

Après le catastrophique "5 cornichons", le sympathique mais fainéant "stich Meister", voici les proprios (aucun rapport avec les colocs) un reboot d’un jeu de 1992.

Petite boîte, illustrations de l'illustrateur fétiche de Friese, Lars-Arne "Maura" Kalusky, le contenu est des plus agréables, des cartes longues représentant d'un côté un étage d'immeuble, de l'autre des locataires, actions à faire pour soi ou sur les autres.

C'est vrai que ça du charme ces maisons au toit en tuiles rouges qui s'étalent sur la table. C'est vrai que c'est drôle, au détour d'une carte de trouver les "ramones" ou "la créature de la crypte"....

Et puis il y a le jeu... c 'est dommage, on était si bien quand on triait les cartes.

Comme souvent chez edge, la règle est peu claire, voire fausse (ici les exemples photos ne correspondent pas à la théorie énoncée du placement locataires/étages). On passe sur les fautes d’ortographe. Une fois de plus, trop dur de filer un peu de fric à un mec compétent pour corriger le tout.

Le jeu est un jeu chaotique:On tente de construire quelque chose, on vous le pourrit, voire on vous le détruit. On pose un locataire, il est viré, ou à cause d'une carte spéciale, dans l'impossibilité de payer son loyer. Votre voisin ramasse 18 sous, vous 2. Du coup votre voisin peut acheter un max de cartes pour construire ou vous défoncer la tête et vous non. Il y a effet win / win indéniable.

Il aurait fallut prévoir ma bonne dame, bah c’est pas possible...

c'est vrai que c'est rigolo les jeux qui partent dans tous les sens; encore faut il qu'il y ait de la teneur. Ici, c’est plutôt n’imp et advienne que pourra

On aime bien Friese et son côté punk mais ici Friedman recycle sans chercher plus loin. C’est visiblement un jeu de commande, on remet une paire de cartes neuves (les hackers) et hop on expédie dans les magasins. Il y a le nom , le package, on arrivera bien à vendre.... !!!

sûrement.

Continue Frieddy, tu vas l’avoir ta nouvelle perruque !

le titre est bien entendu emprunté à Proudhon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Proudhon

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default