Guerre & Bêêêh !
Ce jeu est sorti le 1 oct. 2002, et a été ajouté en base le 7 août 2002 par Monsieur Phal

édition 2002
Par Bruno Cathala
Illustré par Cyril Saint Blancat
Édité par Jeux Descartes et Eurogames

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

La petite baston dans la prairie !

Je ne suis pas fan des jeux à deux. Ha, ça calme un début comme ça hein ! Pas fan ne signifie pas qu'on n'a pas le droit de pratiquer, ni qu'on ne peut pas apprécier certains jeux à deux. Allons, voyons.

Bon, assez noyé le mouton. Parlons de "Guerre & Bêêêh !". D'abord les règles, elles sont limpides ! Une vraie réussite. Courtes, bien faites, bien illustrées... C'est très important pour une prise en main rapide. A la lecture, on se dit, "Yes, c'est cool ! Vite jouons..." (je jouais contre le Docteur Mops, voir son avis).

On installe les moutons, les pions "herbe" et c'est parti. On regarde le plateau et on se dit "A quoi bon utiliser la reconnaissance au début", et zou, on fait confiance aux bons esprits et on broute à tout va. Si vos biorythmes sont au beau fixe, que les dieux vous aiment bien, hop vous mangez un max de 3, juste ce qu'il faut de 5, et un peu de 1 pour piocher les bonnes cartes. Et là, vous vous dites, bon, je ne suis pas bête, les loups vont arriver, alors vous commencez à les chercher en utilisant l'action reconnaissance... Et du coup, ça devient un petit peu plus tactique.

Mince, il y a les cartes "action" qui viennent mettre la pagaille. Bon, d'accord, pas trop... D'ailleurs on se demande bien ce qu'elles viennent faire là ! Vous n'avez pas toujours le temps de les utiliser, soit parce qu'elles n'ont pas de réelle porté sur le jeu, soit parce que vous êtes obligé de vous défausser en piochant un "abus dangereux". Ok, on peut faire des reconnaissances à tout va... Mais franchement, perdre du temps juste pour garder sa bonne carte, je ne suis pas certain que stratégiquement cela soit efficace.

Alors, c'est bien ou pas ?

Tout dépend de l'usage. Je pense que pour des joueurs/joueurs le jeu est un peu léger. Il a des airs stratégiques, mais la part de chance est assez importante. Dans le placement des pions au départ, dans le tirage des cartes ensuite. Mais j'ai hâte de jouer avec mes enfants. Je pense que c'est un bon jeu intergénérationnel ! Un lien entre le parent joueur et ses enfants à partir de 8 ans. Oui, 8 ans parce qu'il faut savoir lire un peu. Sauf, bien sûr, si vous jouez sans les cartes...

Pour le sourire du pouic, c'est délicat, je mettrais bien 3 pour les joueurs/joueurs et 4 pour un jeu parents/enfants de l'intergénérationnel... Allez, un sourire parce qu'il est joli.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default