Les Cités Perdues
Ce jeu est sorti le 16 mai 2007, et a été ajouté en base le 20 janv. 2007 par bilbo

édition 2007
Par Reiner Knizia
Illustré par Claus Stephan
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

La loi de l'emmerdement maximum

(Plus de 30 parties jouées)
Jeu exclusivement 2 joueurs, donc particulièrement bien calibré dans cette config, "les Cités Perdues" a longtemps été sur ce site l'étalon "jeu de couple".
Il fonctionne encore à merveille. Personnellement je n'en enchaînerais pas des dizaines de parties mais il a toujours remporté l'adhésion dans le contexte du jeu en couple en fin de soirée, quand la table est débarrassée, quand l'eau du thé bout et qu'il est un peu trop tôt pour aller se jeter sous les draps.
Une partie c'est 3 manches de 15 minutes donc c'est juste un poil trop long pour enchaîner 3 parties; plutôt souvent 1 ou 2.
C'est un jeu de cartes calme et abstrait mais c'est chafouin et bourré d'interaction, bien plus que la description du jeu peut le laisser paraître, puisque chaque carte qu'on pose ou ne pose pas va avoir une incidence sur son propre jeu ou le jeu de l'adversaire. Hyper bien calibré en terme de tension de jeu, surtout quand on approche de l'épuisement de la pioche donc de la fin de la manche. Ce jeu est une mécanique de précision. Cependant il n'est pas calculatoire puisqu'il dépend beaucoup de la chance à la pioche; et en ce qui me concerne c'est tant mieux.
Du coup c'est tellement rageant quand on attend de piocher une carte précise et qu'on ne la récupère finalement quand c'est trop tard pour la jouer. Ou bien c'était l'adversaire qui la gardait jalousement dans sa main et qui la défausse avec un sourire narquois et libérateur quand on ne peut plus rien en faire.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default